La recherche peut-elle repousser encore notre espérance de vie ?