arrow drop search cross

Le projet LungScreen CT subventionné par Astra Zeneca à hauteur de 200 000 euros

Le projet LungScreen CT, permettant à l’intelligence artificielle d’aider les radiologues dans leur diagnostic de cancer de poumon, a reçu une subvention de 200000 euros par le groupe pharmaceutique Astra Zeneca dans le cadre de son appel à projets EXPLORE pour améliorer les connaissances et les outils sur le dépistage du cancer du poumon. Cette subvention vient en complément de l’aide apportée par le programme innovation de l’IDEX UCAJEDI.


Publication : 18/03/2020
Partager cet article :

Le cancer du poumon est le plus meurtrier dans le monde avec un taux de survie à 5 ans très faible car son diagnostic se fait à un stade souvent trop tardif. Un dépistage organisé du cancer du poumon pour les personnes à haut risque pourrait permettre de diagnostiquer ce cancer à un stade plus précoce avec une prise en charge plus efficace.

Mais l’organisation d’un dépistage organisé national implique certaines contraintes comme par exemple l’augmentation du nombre d’images à analyser dans un contexte de pénurie du nombre de radiologues. L’objectif de LungscreenCT est de soutenir les radiologues dans leur mission en leur permettant de se confronter à un second avis instantanément réduisant ainsi les examens pourvoyeurs de stress inutile pour les patients non cancéreux, de complications médicales potentielles et coûteuses. Un outil d’aide au diagnostic basé sur l’Intelligence Artificielle pourrait apporter un gain de temps et d’efficacité aux radiologues.

Stéphanie Lopez, docteur en informatique spécialisée dans l’Intelligence Artificielle, a été initialement recrutée sur le projet Radvise-X, qui a bénéficié du soutien du programme innovation de l’IDEX UCAJedi d’Université Côte d’Azur à hauteur de 100 000 euros puis de 25 000 euros par la Maison de la Modélisation, de la Simulation et des Interactions. Ce projet est un partenariat avec le service de radiologie du CHU de Nice et bénéficie d’un support méthodologique par Therapixel, une start-up d’Inria. Les résultats prometteurs obtenus dans ce projet ont convaincu le comité IDEX qui a renouvelé son soutien à hauteur de 50 000 euros pour le projet LungScreenCT. « Le projet Radvise-X était une étude préliminaire, visant à entraîner et valider des algorithmes d’Intelligence Artificielle sur l’évaluation de la malignité des nodules pulmonaires. Cela a nécessité de passer du temps avec les radiologues du CHU de Nice afin de constituer une base de données de qualité adaptés pour les algorithmes d’IA. Les résultats prometteurs obtenus seront présentés lors du Congrès Européen de Radiologie (ECR) », explique la jeune femme.

En 2019, Stéphanie LOPEZ a pris l’initiative de répondre à un appel à projet national sur la thématique « dépistage du cancer du poumon » lancé par AstraZeneca, laboratoire pharmaceutique internationalement reconnu. LungScreenCT fait partie des 4 lauréats parmi les 22 dossiers présentés et a reçu une subvention de 200 000 euros de la société AstraZeneca. L’officialisation du financement est prévue fin mars 2020. « La subvention d’Astra Zeneca va me permettre de recruter une équipe d’ingénieurs pour élargir la portée du projet», confie Stéphanie Lopez. A terme, les radiologues seront en mesure d’utiliser l’outil issu de LungScreenCT de manière autonome pour conforter leurs diagnostics et réduire le nombre d’examens complémentaires inutiles.