Une grainothèque pour la première fois en BU : et si on en prenait de la graine ?

Pour la première fois en France, une bibliothèque universitaire propose des grainothèques ! Depuis le 21 mars poussent donc simultanément trois grainothèques : dans les BU Médecine, la BU Sciences et au Learning Centre SophiaTech, déposez librement les graines qui vous plaisent ! Prenez-en de la graine... C'est l'histoire d'un étudiant en Médecine engagé qui interpelle sa BU : "Et si on faisait une grainothèque ?" Enthousiasme ! Une grainothèque pour se réapproprier un patrimoine naturel menacé, pour se réapproprier aussi notre rôle conservatoire, et pour promouvoir la liberté, l'échange, le troc, le respect de l'environnement, la gourmandise... C'est l'histoire aussi d'une petite parcelle de terrain, dans le parc de Valrose, une petite parcelle inutilisée qui va se transformer sous nos coups de grelinette en jardin partagé. C'est enfin l'histoire d'équipes de BU qui ont eu envie de travailler ensemble et de lancer une opération inédite.
Une grainothèque pour la première fois en BU : et si on en prenait de la graine ?

Grainothèque

Quand ? Du 21-03-2016 à 10:25
au 24-08-2016 à 10:25
Où ? BU Médecine, BU Sciences, Learning Centre
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal


C'est l'histoire d'un étudiant en Médecine engagé qui interpelle sa BU : "Et si on faisait une grainothèque ?"

Une grainothèque pour se réapproprier un patrimoine naturel menacé, pour se réapproprier aussi notre rôle conservatoire, et pour promouvoir la liberté, l'échange, le troc, le respect de l'environnement, la gourmandise...

C'est l'histoire aussi d'une petite parcelle de terrain, dans le parc de Valrose, une petite parcelle inutilisée qui va se transformer sous nos coups de grelinette en jardin partagé.

C'est enfin l'histoire d'équipes de BU qui ont eu envie de travailler ensemble et de lancer une opération inédite.

Pourquoi ?
Pour motiver et aider les étudiants à semer des graines chez eux, pour le simple plaisir de cultiver ses propres fruits, légumes, aromates, etc.
En plus de l’effet bénéfique du jardinage sur le stress, les grainothèques sont aussi un prétexte pour s’interroger sur ce que l’on mange et la manière dont on produit nos aliments.
Alors que 75% de notre biodiversité a déjà disparu à cause des industries qui restreignent les variétés dans un souci de productivité, selon l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Food and Agriculture Organisation), et que l’agriculture intensive conduit à un usage toujours plus agressif des pesticides et le choix de variétés modifiées, le projet est une façon de se réapproprier la question des semences à notre modeste échelle.
 
Comment ?
Au sein de la BU, une « grainothèque » permet le troc libre et gratuit de graines reproductibles : il suffit aux personnes souhaitant en profiter de mettre à leur tour des graines dans la grainothèque.
Si vous ne possédez pas de graine pour démarrer, vous pouvez en prendre dans la grainothèque, inscrire dans le cahier mis en libre accès votre prise, puis une fois la plante cultivée et ses semences récoltées, vous pouvez venir en remettre dans la grainothèque.
Toutes les graines sont acceptées (légumes, fruits, fleurs, arbustes…), en privilégiant les graines issues de légumes bio. La procédure de récupération des graines est détaillée dans un mode d’emploi disponible sur place. Y sont aussi précisés quelques conseils pratiques (période des semis…).
 
Pour qui ?
Le service est ouvert à toute personne fréquentant/inscrites à la BU.

Plus d'information sur cet événement…