Projet 5 : Le contexte de l'installation des Einstein en Italie (1894-1902)

Porteurs de projet

  • Christian BRACCO (MCF HDR d'histoire des sciences, ESPE) (CRHI)

Laboratoires et/ou équipes UNS concernés

Partenaires

Rubrique vide.

Personnes réellement impliquées (effectif global + détail nom, statut, laboratoire) :

Objectifs

Les années 1880-1890 sont marquées par la naissance et le développement rapide de l’éclairage électrique dans les villes européennes. La production d’électricité est d’abord réalisée sur site par des dynamos, puis à distance par des centrales hydro-électriques. Le développement de l’électricité rejoint alors celui des chemins de fer avec l’éclairage des gares, des tunnels et des wagons. En Italie, ce développement s’opère dans le contexte politique particulier de la récente unification et les ingénieurs et industriels qui y travaillent ont participé au Risorgimento. Le Piémont et la Lombardie se tournent principalement vers les industries et les banques suisses et allemandes pour assurer leur financement, alors que les relations commerciales sont tendues avec la France. Les compagnies d’assurance participent aussi au financement et aident à la mise en place de sociétés d’entraide mutuelle pour les travailleurs dans les entreprises. Les industriels et ingénieurs du domaine électrique se retrouvent dans les expositions internationales qui se succèdent partout en Europe (Paris 1881, Turin 1884, Francfort 1891, etc.), au cours desquelles des commissions internationales expertisent les produits présentés et où des colloques scientifiques sont organisés. La communauté des ingénieurs se structure en associations et les idées et les informations circulent via les revues qui sont crées, entre 1880 et 1887, dans les différents pays.

C’est dans ce contexte général qu’il faut comprendre l’installation des Einstein à Milan en 1894. Jakob Einstein (l’oncle d’Albert) et Hermann (son père) fondent à Pavie, avec l’ingénieur Lorenzo Garrone l’Officine Elettrotechniche Nazionali Einstein, Garrone e C. qui succède à leur entreprise munichoise la J. Einstein & Cie. L’entreprise de Pavie est revendue en septembre 1896. À Milan, la famille habite dans le palais du Prince Alberto Trivulzio, qui a abrité jusqu’en 1886 le célèbre salon politique, littéraire et artistique de la comtesse Clara Maffei, fréquenté par les acteurs principaux de l’unification italienne.

La mise en lumière de la période italienne de la famille Einstein demande d’étendre les investigations au-delà de la Lombardie. Les Einstein ont avec l’Italie des contacts anciens. Ils ont réalisé l’électrification de plusieurs villes du Piémont (comme Bardonecchia, à la sortie du tunnel ferroviaire du Fréjus) et de Ligurie. Lorenzo Garrone, leur associé, est diplômé du Politecnico de Turin et l’entreprise Einstein-Garrone a une filiale dans cette ville. C’est vers l’ingénieur turinois Galileo Ferraris qu’Albert Einstein se tourne pour avoir une lettre de recommandation auprès de Weber à l’ETH de Zurich (A. Silvestri, 2005). Jacob Koch, oncle maternel d’Albert, est importateur de céréales à Gênes et soutient financièrement les Einstein.

Jusqu’à présent sous-estimée la période italienne est capitale pour comprendre la formation du jeune Einstein qui, étudiant à l’ETH de Zurich, revient ensuite environ trois mois par an à Milan jusqu’en 1901, où il travaille alors à une première thèse. Il mène ses recherches à la bibliothèque de l’Istituto Lombardo, Accademia di Scienze e Lettere, comme je l’ai montré récemment à partir de sa correspondance avec Mileva Maric. Cette académie a été fondée par Napoléon Bonaparte dans le cadre de la république Cisalpine, pour promouvoir les arts et les sciences. Son premier président a été  Alessandro Volta en 1804. Le travail proposé vise à préciser, en interaction avec des chercheurs italiens, les relations professionnelles, scientifiques et sociales qu’entretiennent les Einstein en Italie et peuvent impliquer au-delà des spécialistes en histoire des sciences et des techniques des historiens et des historiens du droit.

Financements externes (ANR, Région, Europe...)

Rubrique vide.

Manifestations scientifiques

Rubrique vide.