Projet 4 : Corps, santé, altérité

Porteurs de projet

Laboratoires et/ou équipes UNS concernés

Partenaires

  • CHU de Nice
  • Associations VIH (Aides, Fight Aids Monaco)
  • SANTESIH / Université Montpellier 1
  • URMIS Paris / Université Paris Diderot Paris 7 (séminaire mensuel « Migrations, ethnicité, santé)

Personnes réellement impliquées (effectif global + détail nom, statut, laboratoire) : 8

  • Fabienne D'ARRIPE-LONGUEVILLE, LAMHESS
  • Alessandro BERGAMASCHI, Ingénieur de recherche contractuel, LAMHESS
  • Joël CANDAU, LAPCOS
  • Corentin CLEMENT-GUILLOTIN, LAMHESS
  • Marie LESCLINGAND, URMIS
  • Stéphanie MERIAUX, LAMHESS
  • Laura SCHUFT, LAMHESS
  • Céline VERGUET, post-doctorante, LAPCOS

Objectifs

Il s’agit d’analyser la manière dont les divers acteurs au sein des institutions de soin participent à fabriquer l’altérité (i.e., de genre, d’origine, d’âge, de corps) (Cognet 2012 ; Cognet & Montgomery 2007 ; Fassin 2000, Fassin & Memmi 2004), en ciblant et en accompagnant des populations « vulnérables », « spécifiques »  ou « à risque » (i.e., handicap, maternité, maladie, seniors), et en prenant en compte différents critères de classement social allant de la physionomie ou du statut socioéconomique aux stimuli sensoriels. Il est également question de comprendre la manière dont ces productions d’altérité impactent la vie sociale et la santé des individus.

Financements externes (ANR, Région, Europe...)

  • ANR – financement national d’un projet anthropologique sur le colostrum ?
  • ANRS (Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites) – financement national d’un projet sur le VIH

Manifestations scientifiques