Projet 2 : PORTE (Plateforme d’Observation des Risques naturels en région PACA afin de renforcer la Résilience des Territoires)

Porteurs de projet

Laboratoires et/ou équipes UNS concernés

Partenaires

  • CEREMA,
  • IFSTTAR,
  • IRSTEA,
  • BRGM,
  • UMR CEREGE (AMU),
  • IMREDD.

Personnes réellement impliquées (effectif global + détail nom, statut, laboratoire) : 18

  • Frédéric Cappa (Enseignant chercheur – UNS - GÉOAZUR),
  • Françoise Courboulex (Chercheur – CNRS - GÉOAZUR),
  • Bertrand Delouis (Enseignant chercheur – UNS - GÉOAZUR),
  • Louis de Barros (Enseignant chercheur – UNS - GÉOAZUR),
  • Anne Deschamps (Chercheur – CNRS - GÉOAZUR),
  • Christophe Larroque (Enseignant chercheur – Reims - GÉOAZUR),
  • Thomas Lebourg (Enseignant chercheur – UNS - GÉOAZUR),
  • Sébastien Migeon (Enseignant chercheur – UPMC - GÉOAZUR),
  • Damienne Provitolo (chercheur – CNRS - GÉOAZUR),
  • Anthony Sladen (chercheur – CNRS - GÉOAZUR),
  • Emmanuel Tric (Enseignant chercheur – UNS - GÉOAZUR),
  • Maurin Vidal (ingénieur – CNRS - GÉOAZUR),
  • Pierre Carrega (Enseignant chercheur – UNS – ESPACE),
  • Sandra Pérez (Enseignant chercheur – UNS - ESPACE),
  • Nicolas Martin (Enseignant chercheur – UNS – ESPACE),
  • Diego Moreno (Enseignant chercheur – UNS - ESPACE),
  • Dennis Fox (Enseignant chercheur – UNS – ESPACE),
  • Maria Paola Santisi (Enseignant chercheur – UNS – J.A. Dieudonné),

Objectifs

De par sa position à la frontière entre les Alpes et la mer Méditerranée, son contexte géodynamique, sa topographie extrême (passage du bassin profond à la haute montagne en moins de 80 km au niveau de la Côte d’Azur), sa concentration d’enjeux (humains, matériels, économiques), et l’augmentation de sa densité de population, en particulier sur le littoral, la région PACA est un territoire de démonstration très pertinent pour étudier les aléas et les risques naturels, tant dans leur singularité (séisme, mouvement de terrain, inondation, tsunami, submersion, incendies, phénomènes climatiques extrêmes) que dans leur multi-dimensionnalité (tsunami d’origine sismique ou d’origine gravitaire par exemple) et pour en tirer les enseignements qui permettront de mieux s’en prémunir. Ce projet s’inscrit dans une démarche globale pluridisciplinaire impliquant des organismes de recherche de renom sur les risques naturels. Il ambitionne de mieux comprendre les risques et catastrophes naturels depuis leurs processus physiques jusqu’à leurs conséquences afin de déployer des stratégies de résilience  basées tant sur des actions individuelles (adaptation des comportements humains en situation de catastrophe) que collectives (gestion publique et planification territoriale des risques). Il permettra le développement d’une synergie forte dans le domaine de l’observation des phénomènes telluriques et climatiques et l’appréhension des risques associés. Les données issues des observations réalisées seront organisées afin d’être disponibles pour la communauté scientifique et les entreprises développant des produits ou services en lien avec la gestion des risques naturels. Le projet PORTE participera ainsi à la dynamique régionale actuelle qui vise à positionner la région PACA comme la région européenne d’excellence et novatrice en matière de prévention et de gestion des catastrophes naturelles.

 

Ce projet a pour objectif de créer un démonstrateur de surveillance environnementale plus spécifiquement orienté vers les risques naturels sous la forme d’une plateforme scientifique, technique et d’innovation. Quatre zones tests d’observation constitueront les points focaux des collectes de données et des analyses menées par la communauté des organismes de recherche. Parce qu’à l’échelle humaine, la compréhension/prédiction des risques naturels nécessite une observation récurrente des phénomènes afin d’améliorer les modèles et, en particulier, d’identifier des signes précurseurs éventuels qui permettraient de prévenir une crise, quatre zones d’observation ont été choisies car représentatives de phénomènes récurrents ou significatifs.

Dans ce cadre et afin d’atteindre nos objectifs nous prévoyons à l’aide de cette plateforme de développer plusieurs actions concertées dans ces 4 zones géographiques clés dans lesquelles les enjeux qu’ils soient scientifiques, économiques et/ou sociétaux sont prédominants (Figure 1).

Ces zones sont :

  1. Littoral azuréen (Nice – Vence – Grasse) - basse vallée du Var
  2. La région sud ouest des Bouches du Rhône (Marseille - Aix en Provence – Salon de Provence – Basse et moyenne vallée de la Durance)
  3. Var, Massif des Maures et littoral rocheux
  4. Barcelonnette et la vallée de l’Ubaye

 

Les partenaires se donnent également l’objectif de contribuer à l’animation des réseaux collaboratifs entre les acteurs existants que sont les laboratoires, les entreprises et les collectivités territoriales. Les équipements, sites instrumentés, le réseau de compétences de la plateforme seront utilisés avec des entreprises pour développer et valider avec elles des produits et services innovants sur les marchés du suivi et de la prévention des risques naturels

 

Cette plateforme permettra différentes actions. :

  • Réaliser des mesures in situ et en laboratoire à partir de matériels existants ou à développer pour obtenir des informations quantifiées sur les aléas (sismique, mouvement de terrain, inondation, tsunami, submersion, incendies) et la vulnérabilité des éléments exposés.
  • Construire des bases de données et d’analyses sur les autres composantes des risques naturels telles que les vulnérabilités et résiliences des sociétés et des territoires (approche systémique). Certaines données seront obtenues par des méthodes d’observation propres aux sciences humaines et sociales. Ces analyses permettront à la communauté scientifique de proposer également une ou des méthodologies de hiérarchisation d’actions tant pour les ouvrages que pour l’action publique afin de renforcer la résilience des villes méditerranéennes face aux risques cités précédemment.
  • Former des étudiants et/ou des salariés en utilisant les compétences, les instruments ou les bases de données disponibles via cette plateforme.
  • Contribuer à l’accompagnement d’entrepreneurs innovants en leur fournissant des données et des terrains d’expérimentation avec l’appui d’un réseau collaboratif d’acteurs régionaux constitué de laboratoires, des entreprises et de collectivités territoriales.

Financements externes (ANR, Région, Europe...)

  • CPER,
  • Fonds propres laboratoires,
  • CNRS-INSU,
  • FEDER,
  • Collectivités territoriales.

Manifestations scientifiques

Actuellement, aucune manifestation scientifique.