Présentation

La Licence Professionnelle Géomatique et Aménagement est une formation à la fois thématique et technique, avec des contenus théoriques et pratiques sur l’aménagement du territoire, et sur les nouvelles technologies de traitement et de restitution des informations géographiques et statistiques par les SIG (Systèmes d’Informations Géographiques).

Plusieurs partenaires sont impliqués dans cette formation professionnalisante :

  • Université de Nice Sophia-Antipolis - UFR Espaces & Cultures - Département GAED (responsable du diplôme)
  • Lycée professionnel Léonard de Vinci - Antibes (06). Le lycée forme des géomètres-topographes et des professionnels du génie civil
  • Lycée professionnel Vert d’Azur - Antibes(06). Le lycée forme des techniciens et professionnels de l’aménagement paysager)
  • Professionnels, praticiens de la géomatiques et de l’aménagement : concepteurs et utilisateurs de logiciels, responsables de services publics, ...etc... (interventions comptant pour environ 50 % de la formation, stage compris).

 

Objectifs

La Licence vise à former des techniciens supérieurs en aménagement, urbanisme et environnement, par une entrée géomatique, pour :

  • assister différentes professions (urbaniste, aménageur, géographe, géomètre, architecte, paysagiste...)
  • dans la réalisation de projets intégrant des bases de données géo-référencées et des SIG, et des compétences thématiques

Cela se fait par l’acquisition :

  • des méthodes de production et de traitement de l’information territoriale caractéristiques de la géomatique proprement dite :
  • de contenus théoriques et pratiques sur l’aménagement territorial en environnement et urbanisme


Débouchés

Les débouchés visés couvrent les métiers de l’information géographique au service des projets d’aménagement, dans les collectivités territoriales et les bureaux d’étude :

1. Dans le secteur privé, au sein de cabinets d’étude divers (aménagement, urbanisme, géomètre-expert, développement local, environnement, paysage, gestion de réseaux, ...etc...)

2. Dans le secteur public, au sein de collectivités territoriales (SIVOM, pays, communauté d’agglomération, Conseil Régional, commune...etc...) et d’administrations (chambres consulaires, service extérieur de l’Etat, parc naturel, agence d’urbanisme, laboratoire de recherche...etc...)

En France, 5 000 agents occupent des postes de ce type dans les collectivités territoriales (en augmentation par le processus de décentralisation), et un nombre équivalent dans les entreprises privées.