MCC ESPE

Modalités Générales de contrôle des connaissances. M1 et M2 Master MEEF Mentions 1er degré – 2nd degré - EE.

Assiduité :

Les étudiants doivent suivre tous les enseignements de toutes les unités des quatre semestres. Tous les étudiants sont inscrits sous le régime du contrôle continu sauf ceux dispensés d’assiduité. L’assiduité des étudiants en contrôle continu est obligatoire. La non-assiduité est susceptible d’entraîner des conséquences en termes d’évaluation, y compris en termes de droit à des allocations ou Bourses liées à des obligations d’assiduité aux enseignements.

Peuvent être dispensés d'assiduité (totale ou partielle par UE) les étudiants se trouvant dans l’une des situations suivantes, sur présentation des justificatifs :

  • activité professionnelle (contrat de travail)
  • inscription dans un autre établissement
  • mère ou père de famille ayant la garde d’enfants non scolarisés ou soutien de famille
  • sportif de haut niveau
  • chevauchement d’horaires de cours dans le cadre de parcours bi ou de parcours majeure/mineure (après accord de l’équipe de formation).

Pour ces étudiants, la note retenue pour chaque sous UE ou UE, est celle obtenue à la session d’examen terminal ou, selon les UE, celle obtenue à partir d’un dossier personnel à constituer ou d’un stage à valider (pour le détail, se reporter aux modalités de contrôle de chaque UE de la mention et du parcours concerné).

Convocation aux examens :

La convocation aux examens se fera exclusivement par affichage sur les sites ESPE et/ou sur l’ENT (sauf convocation dans le cas d’une formation à distance).

Contrôle des connaissances :

Les modalités d’évaluation des acquis des étudiants s’inscrivent en conformité avec la réglementation en vigueur (article L613-1du code de l’éducation ; arrêté du 09 avril 1997, arrêté du 25 avril 2002, note de la DGSIP du 08 avril 2009) et en accord avec les règles internes à l’université telles qu’elles sont définies par les conseils (CEVU, CA).

Chaque Unité d’Enseignement fera l’objet d’un contrôle des connaissances qui peut être :
- soit un contrôle continu (notation continue résultant d’une évaluation portant sur l’ensemble des travaux et exercices écrits et/ou oraux du semestre : moyenne de 2 notes au minimum).
- soit par un contrôle continu et un examen terminal en fin de chaque semestre.
- soit par un examen terminal.
Pour le détail, se reporter aux modalités de contrôle de chaque UE de la mention et du parcours concerné
Les examens terminaux se dérouleront dans les périodes définies par le calendrier universitaire de la composante ESPE.
Pour les étudiants dispensés d’assiduité, des examens terminaux de même type que ceux organisés dans le cadre du contrôle continu, seront proposés pour chaque UE ou sous-UE en fin de semestre (sauf certaines UE à choix qui peuvent donner lieu à un travail personnel).

Compensation et validation :

  • Au sein de chaque unité d’enseignement ou éléments constitutifs de l’UE, il y a compensation entre les notes obtenues (Voir ci-dessous mention 1er degré*).
  • La compensation entre UE ne peut s’exercer que lorsque la note à l’UE est au minimum de 8 (y compris pour LV et Tice, éléments constitutifs d’une UE). Si la note moyenne d’une UE est inférieure à 8, il ne peut y avoir compensation. Le semestre ne pourra être validé. 
  • Un semestre est validé lorsque l’étudiant a obtenu la moyenne générale compensée entre toutes les UE avec un seuil minimum de 8 pour chaque UE. Certaines UE sont exclues de la compensation :
    • UE « Mise en situation professionnelle » en M1 (semestres 1 & 2) validée de façon binaire et délivrant uniquement des ECTS.
    • UE « mise en situation professionnelle et sensibilisation à la recherche » en M2 validée avec un seuil minimum de 10 en semestres 3 et 4.
    • LV validée avec un minimum de 10 en M2 (la note moyenne attestant d’un niveau B2).
    • UE Tice validée avec un minimum de 10 en M2 (la note moyenne attestant d’un niveau suffisant en Tice). Les compétences manquantes pour l’obtention d’une certification C2i2e pourront être complétées dans les deux années qui suivent l’obtention du M2 de façon à permettre au candidat d’obtenir la certification. 
  • Les semestres se compensent. L’année est validée lorsque l’étudiant a obtenu la moyenne générale compensée aux deux semestres (sous réserve de la validation de l’UE « mise en situation professionnelle » en M1).

Pour entrer en M2 MEEF, les étudiants doivent valider un M1 MEEF, mais une étude du dossier de l’étudiant sera réalisée par la commission pédagogique d’admission notamment en cas de non admission à l’un des concours de l’Education Nationale pour proposer à l’étudiant une réorientation s’il le souhaite.
Une demande de réinscription en M1, lorsque l’année n’a pas été validée, fera également l’objet d’une étude du dossier de l’étudiant et d’un accompagnement pour une éventuelle réorientation. La réinscription en M1 sera de droit pour tout étudiant ayant réussi un concours de l’EN mais ayant échoué au master 1.

Capitalisation :

Les UE et sous-UE sont capitalisables sauf l’UE « mise en situation professionnelle » des semestres 3 et 4. A la fin de l’année, l’étudiant conserve uniquement les UE et sous-UE pour lesquelles il a obtenu une note moyenne supérieure ou égale à 10.

Rattrapage :

Les étudiants du master MEEF ne bénéficient pas de session 2. Seul un rattrapage pourra être proposé de manière exceptionnelle et sur présentation d’un certificat médical pour les étudiants absents à un contrôle continu ou terminal qui en feront une demande motivée auprès de leur service de la scolarité. Ce rattrapage est sous la responsabilité du ou des enseignants de l’UE concernée.

Stage :

Le master étant un master professionnel, aucune dispense d’assiduité ne sera accordée pour les stages. Tout étudiant du master s’engage à suivre l’intégralité des stages et accompagnement de stages pour valider son master.
Une disposition particulière est néanmoins accordée 1) aux étudiants en poste d’assistants de langue et assistants du premier degré dans des établissements scolaires à l’étranger. Ces étudiants bénéficieront d’une dispense des stages de Master 1 MEEF. 2) aux étudiants bénéficiant d’un contrat EAP dans le cadre du master MEEF lorsque ce contrat correspond au concours préparé.

Mémoire professionnel :

Le mémoire professionnel devra être présenté et soutenu au terme du semestre 4 pour tous les étudiants (y compris les fonctionnaires stagiaires – Voir profils étudiants).

Fraude aux examens, aux épreuves du contrôle continu :

Nous rappelons que, dans le cadre des travaux sur des dossiers, exposés et mémoires, il est strictement interdit de reproduire sans citation des textes prélevés dans des livres, dans des cours ou sur des sites Internet. Plusieurs étudiants ont été sévèrement pénalisés (convocation devant le conseil de discipline de l’Université, annulation des résultats, suspension d’inscription à l’Université…) pour n’avoir pas tenu compte de cette interdiction. Dans le cadre des examens terminaux, il est explicitement mentionné sur le sujet d’examen si des documents sont autorisés ou non pour composer. Tout document non autorisé sera saisi sans interrompre le cours de l’épreuve. Une commission disciplinaire sera constituée et aucune attestation de réussite, ni aucun diplôme ne sera délivré à l’étudiant avant que la section disciplinaire n’ait rendu sa décision.

Aménagements d’études :

A - Inscription à un double cursus dans la même université
Rappel : Un étudiant est en droit de s'inscrire à un double cursus dans la même Université dès lors qu'il s'acquitte d’une inscription administrative complémentaire. Cependant l’attention des étudiants est attirée sur le fait qu’il est souvent difficile de mener de front deux cursus différents.
B - Inscription à un double cursus dans deux universités différentes
Elle n'est possible que si les deux cursus n'existent pas dans la même université.

Validation des Acquis Professionnels (VAP) et Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) :

Les publics en formation continue se voient proposer par le biais de la VAE une validation partielle ou totale du diplôme visé en fonction des compétences acquises. Ils peuvent également faire valider leurs acquis professionnels (VAP) pour accéder à une année d’étude sans en avoir le niveau de diplôme requis.
Les imprimés de demande de validation d’acquis professionnels et validation des acquis de l’expérience sont disponibles au service UnicePro de l’université Nice Sophia Antipolis ou service de Formation Tout au Long de la Vie de l’université de Toulon.
Les demandes de validation des acquis professionnels seront examinées par la Commission VAP.
Les demandes de validation des acquis de l’expérience font l’objet d’un premier avis par les responsables de la formation entre mai et novembre puis de la présentation d’un dossier et d’une soutenance en mai de l’année suivante devant la Commission VAE de la formation.

Validation des Etudes Supérieures (VES) :

Les demandes de validation des études supérieures (VES) pour les étudiants ayant déjà validé un autre diplôme de même niveau que celui permettant d’accéder à la formation doivent déposer un dossier d’admission en joignant une demande d’équivalence ainsi que les pièces justificatives nécessaires. Les demandes seront examinées par la Commission de validation des études supérieures (entre juin et septembre).

Validation particulière pour les assistants de langue à l’étranger

Les étudiants en poste d’assistants de langue à l’étranger pourront bénéficier de la validation des 30 ECTS du semestre 1 du Master 1 MEEF. Les étudiants sont donc dispensés du stage de semestre 1.
En revanche, les étudiants assistants à l’étranger devront passer les épreuves de Contrôle Terminal du semestre 2 du Master 1 MEEF afin de valider leur année. Ils seront dispensés du stage de semestre 2 qui sera validé en équivalence du stage à l’étranger.

Deux cas de figure seront pris en compte :

  1. soit le S2 n’est pas validé mais les 30 ECTS du premier semestre sont acquis avec une note moyenne de 10/20. L’étudiant devra redoubler son M1 pour valider les UE du semestre 2 non validées.
  2. soit le S2 est validé et l’étudiant valide son année de M1 avec une note moyenne pour le semestre 1 équivalente à celle du S2.

Pour les étudiants en poste d’assistants dans le 1er degré, les semestres pourront être validés selon les conventions élaborées par les établissements partenaires.

Equivalences pédagogiques

Des équivalences pédagogiques peuvent être obtenues pour :

  1. L’ECUE LV du semestre 1 lorsque (1) l’étudiant a déjà validé une UE de LV en master 1 ou 2 au cours d’un parcours enseignement ou recherche (note identique à celle antérieurement obtenue) ; (2) s’il a déjà validé une certification en LV de niveau B2 (note 10). En revanche, aucune équivalence ne sera accordée pour la LV dans la mention 1er degré ni au semestre 3.
  2. L’ECUE Tice des semestres 2 et 4 lorsque (1) l’étudiant a déjà validé une UE Tice en master 1 au cours d’un parcours enseignement (note identique à celle antérieurement obtenue) ; (2) s’il a déjà validé une certification C2i2e (note correspondant aux nombres de compétences déjà validées).
  3. Le stage des semestres 1 et 2 lorsque l’étudiant bénéficie (1) d’un contrat EAP dans un établissement au cours de son cursus M1 MEEF ; (2) d’un contrat d’enseignement dans un établissement tout au long de l’année au cours de son cursus M1 MEEF. Ces dispenses de stage ne dispensent pas du suivi de l’accompagnement de stage organisé dans le cadre du M1 MEEF à l’université. Ce suivi est obligatoire pour tous.
    Pour toutes les autres UE acquises avant 2013-2014, une demande d’équivalence doit être formulée à l’équipe pédagogique (en fournissant les contenus d’enseignement et résultats précédemment obtenus).
  4. L’UE ou ECUE « contexte d’exercice du métier » ne peut donner lieu à aucune équivalence.