Les chantiers de l'islam au défi du local. Enjeux et perspectives des relations entre le culte musulman et les pouvoirs publics : une approche comparative

Ce colloque a pour objectif de présenter des travaux des chercheurs sur la question des relations entre le culte musulman et les pouvoirs publics par une approche multi située et interdisciplinaire dans le cadre de l’appel à projet de recherche, 2015-2016, du programme 232 VPCA « Islam, Religion et Société »

Lieu et Date de l'évènement


Nombre maximum de participants : 100

Informations complémentaires

Affiche

 

Les événements terroristes en France depuis 2015 propulsent l’islam dans les arènes politique et médiatique avec la question de son intégration aux exigences des sociétés modernes.Ils participent d’une réactivation des discours de peur autour d’une visibilité des signes religieux dans l’espace public. La virulence des controverses sur le foulard, les minarets ou la prière de rue en témoigne à l’échelle européenne (Göle, 2015). Dans ce contexte sont réaffirmées les modalités d’action de l’Etat à travers une logique de régulation de l’islam sur une scène nationale en régime de laïcité (Frégosi, Willaime, 2001) que L. Fournier résume par trois finalités : l’émancipation des nations étrangères ; l’émergence d’un islam « modéré » ; enfin la remédiation aux discriminations qui touchent cette religion par « […] les mauvaises conditions de pratique du culte, absence de représentation vis-à-vis de l’Etat, image publique négative […] » (2008).

L’instance de dialogue nationale impulsée par le ministre de l’Intérieur en 2015 s’inscrit pleinement dans la continuité d'une politique volontariste de forger une gouvernance du culte musulman selon une vision centralisée d’un islam unitaire. L’histoire mouvementée de l’institutionnalisation du CFCM en tant « qu’organe de régulation » du culte musulman l’illustre parfaitement (Godard, Taussig, 2007). C’est en ce sens que les pouvoirs publics sont interpellés, dans le contexte des Alpes-Maritimes, lors de la consultation départementale du 25 avril 2015 où le Préfet a rencontré des représentants des collectivités locales, cadres religieux, parmi lesquels des représentants des conseils régionaux du culte musulman, des dirigeants de mosquées, des associations musulmanes et des personnalités de confession musulmane, religieuses ou non, mais aussi des personnes de la société civile désireuses de s’investir dans les dossiers de l’Islam de France. Cette rencontre a été l'occasion d'une reconnaissance officielle par les représentants de l'Etat d’une « Troïka », en référence aux trois fédérations religieuses qui centralisent à elles seules 90 % des musulmans affiliés du département.

Aux intentions affichées d’accompagner l’inscription du culte musulman dans des relations renouvelées avec les pouvoirs publics, nous relevons une organisation du culte qui se heurte, à de nombreux freins qui le retardent. Un atelier a permis de faire ressortir les limites au libre exercice du culte musulman que cristallise depuis les années 2000 le projet d’édification d’une « grande mosquée » à partir duquel les acteurs musulmans ont défini leur champ de revendications dans le contexte niçois. Mais si l’édification du culte s’est révélée être un chantier central dans les préoccupations des acteurs locaux, d'autres enjeux ressortent à l'épreuve du renouvellement des générations comme l'inhumation, la fête de l'Aïd, les associations loi 1905, la formation religieuse, etc. Ce colloque a pour objectif de présenter des travaux des chercheurs sur la question des relations entre le culte musulman et les pouvoirs publics par une approche multi située et interdisciplinaire dans le cadre de l’appel à projet de recherche, 2015-2016, du programme 232 VPCA « Islam, Religion et Société » du Bureau Central des Cultes (DLPAJ) en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Cette approche interroge en outre les enjeux et les perspectives de la mise en œuvre d’une politique publique du culte musulman articulée aux stratégies des acteurs sur une scène locale mouvante où se reconfigurent des jeux d’alliances et d’influence dans l’espace de la commune. Il vise enfin à mettre en dialogue différents acteurs mobilisés par les chantiers de l’islam au défi du local.

Trois axes structurent l’articulation d’ensemble du programme de ce colloque : 1. Les terrains de la recherche : regard croisé à l’échelle européenne ; 2. Les modes de la régulation institutionnelle du culte musulman : perspectives locales et nationales ; 3. Table ronde sur les enjeux et perspectives de la patrimonialisation : la voix des acteurs

Intervenants

Cédric BAYLOCQ

LES NOUVEAUX CHANTIERS DU DIALOGUE ENTRE L'ÉTAT ET LE CULTE MUSULMAN

Chargé de mission au Bureau central des cultes (DLPAJ, Ministère de l'Intérieur)

Franck FREGOSI

GOUVERNER L'ISLAM PAR TEMPS DE CRISES : DU NATIONAL AU LOCAL ...

Professeur de Science Politique

CHERPA / Institut d'études politiques d'Aix en Provence

Rania HANAFI

LIEUX DE CULTE, CARRÉS MUSULMANS ET ABATTOIRS DANS LES ALPES-MARITIMES : ACTUALISATION ET PERSPECTIVES D'UNE ÉTUDE AUX ENJEUX LOCAUX

Enseignante-Chercheure en Sciences de l'éducation (ESPE)

URMIS / Université Nice Sophia Antipolis

Jean-François HUSSON

L'INSTITUTIONNALISATION DE L'ISLAM EN BELGIQUE, DU LOCAL AU FEDERAL

Coordinateur de l'Observatoire des Relations Administratives entre les Cultes, la Laïcité organisée et l'Etat (ORACLE), un département du Centre de Recherche en Action publique, Intégration et Gouvernance (CRAIG). Enseignant à l'Université catholique de Louvain et à la Faculté universitaire de Théologie protestante de Bruxelles. Chercheur associé à l'Université de Liège. http://www.uclouvain.be/jean-francois.husson

Bartoloméo CONTI

LE LOCAL COMME LIEU DE CONSTRUCTION D'UN ISLAM ITALIEN : L'ÉLABORATION DE PARCOURS DE CITOYENNETÉ DANS LES VILLES ITALIENNES

Membre associé du Centre d'analyse et d'intervention sociologiques à l'EHESS. Doctorat en sociologie en 2011 avec une thèse intitulée « L'émergence de l'islam dans l'espace public italien : les leaders musulmans entre intégration et intégrisme ». De 2013 à 2015 : assistant de recherche au Robert Schuman Centre de l'Institut universitaire européen. En 2015-2016, chercheur invité au sein du Institutions and Governance Program de l'Université de Californie - Berkeley.

Hanane KARIMI

LES FEMMES DANS LA MOSQUÉE : RÉSISTANCE À L'INVISIBILISATION DU FÉMININ

Doctorante contractuelle en sociologie

Université de Strasbourg-Dynamiques Européennes

Sonia DAYAN HERZBRUN

LAÏCITÉ(S) ET SOCIÉTÉS PLURIELLES

Professeure émérite en Sociologie politique

Laboratoire du Changement Social et Politique / Université Paris Diderot

Bernard GODARD

CONSTRUCTION D'UNE MOSQUÉE DANS LA VILLE : UN ENJEU CENTRAL DE POLITIQUE PUBLIQUE

Chercheur associé au CeSor (centre d'études des sciences sociales en religion rattaché à l'EHESS), enseignant à l'Institut catholique de Paris. Ancien chargé de mission au bureau central des cultes du Ministère de l'Intérieur.

Jean-François BRUNEAUD

Table ronde sur la patrimonialisation du culte musulman :

Enseignant-chercheur en Sciences de l'éducation / Université de Bordeaux - LACES - Co-responsable de l'axe Diversité et pluralismes -

En présence de B. Bekri, sous réserve (Président de la fédération cultuelle RMR et Vice-président du CRCM de la Région PACA), Mohamed Djadi (Docteur en histoire, ancien Président de la fédération cultuelle de la FAMI), Razak Fetnan (Directeur de l'association Alpes-Maritimes Diversité), Jean-Claude Faure (Attaché principal du ministère de l'Intérieur à la retraite), Bernard Godard (Chercheur associé au CeSor - enseignant à l'Institut catholique de Paris. Ancien chargé de mission au bureau central des cultes du Ministère de l'Intérieur).

Stéphane PAPI

DU LOCAL AU PLUS GLOBAL, ISLAM ET DROIT FRANÇAIS : APERCU GENERAL DES ESPACES DE CONFLUENCES

Docteur en Droit public (HDR), Juriste, Attaché Territorial Principal, Chercheur Associé IREMAM / Aix Marseille Université - CNRS - Equipe Droit et religions LID2MS.

Inscription

Nous vous rappelons qu’en raison du plan vigipirate attentat et des normes en vigueur dans notre établissement l’inscription à cet événement est obligatoire.
Toute personne non identifiée sur un listing d’inscription se verra refuser l’accès à la conférence/colloque/séminaire/événement
Vous devrez être en mesure de justifier votre identité.
Vous venez  


CSS