Navigation

Les acariens : de nouveaux acteurs dans les maladies inflammatoires intestinales ?

Les recherches menées au sein du laboratoire Tolérance immunitaire (EA 6302) ont mis en évidence le rôle inattendu et potentiellement important des allergènes respiratoires d'acariens dans la physio-pathologie des maladies inflammatoires de l'intestin. Ces recherches ont fait l'objet de publications dans la prestigieuse revue Gut.


Les acariens : de nouveaux acteurs dans les... par UNS_Sante
Version française (6'55)


Gut - BMJ Journals
 
Dust mite allergens in the human GI tract: a potential contributor to intestinal barrier dysfunction (video abstract)
English version (5'10)

Jusqu'alors, les acariens, présents dans la poussière de maison, étaient considérés comme acteurs des maladies allergiques respiratoires. Les auteurs ont démontré la présence de protéines d'acariens dans les fluides digestifs de sujets sains et  de patients atteints de syndrome de l'intestin irritable. Les études réalisés  à la fois dans des modèles animaux et sur des prélèvements digestifs humains ont démontré que  de très faibles quantités d'allergènes d'acariens étaient capable d'altérer la  barrière intestinale de sujets sains qu'ils soient allergiques ou non. Ces effets étaient plus sévères chez les sujets atteints de Syndrome de l'intestin irritable.
Les auteurs de cette études ont de plus identifié le composant des acariens responsable de ces altération : des molécules capables de rompre les liens entre les cellules épithéliales de l'intestin (protéases).

Cette découverte ouvre un nouveau champ de recherche dans la prévention et la thérapeutique du syndrome de l'intestin irritable et  des maladies inflammatoires de l'intestin.
Agir sur l'exposition aux acariens ou sur la susceptibilité de l'hôte à ces allergènes pourraient être de nouvelles pistes de traitements.

 Ces recherches sont menées par le Dr Méri Tulic, sous la direction du Dr Valérie Verhasselt,  et avec la contribution du Professeur Thierry Piche.  Ces observations ont été publiées dans la revue Gut  ( 1. Tulic, Vivinus-Nebot et al. 2015) et ont fait l'objet d'un éditorial ( 2.  Wildenberg and van den Brink 2016).

Réferences

  1. Tulic, M. K., M. Vivinus-Nebot, A. Rekima, S. Rabelo Medeiros, C. Bonnart, H. Shi, A. Walker, R. Dainese, J. Boyer, N. Vergnolle, T. Piche and V. Verhasselt (2015). "Presence of commensal house dust mite allergen in human gastrointestinal tract: a potential contributor to intestinal barrier dysfunction." Gut.
  2. Wildenberg, M. E. and G. R. van den Brink (2016). "House dust mite: a new player in intestinal inflammation?" Gut.

 

Pour en savoir plus sur l'EA 6302 Tolérance Immunitaire