Navigation

Hors-série de l’Espace Éthique Azuréen “COVID19 : panser le présent, penser l’avenir“

L’Espace Éthique Azuréen a estimé que cette sortie de seconde vague était le moment propice pour produire un effort réflexif collaboratif sur cette pandémie mondiale. Ce dossier « spécial COVID », rend compte de ces regards croisés pluridisciplinaires.

Depuis mars dernier, la pandémie COVID-19 a fait voler en éclats tous les repères qui structuraient nos vies, privée, publique et professionnelle. Du statut de « simple épidémie », elle acquit en trois semaines celui de catastrophe sanitaire exposant au grand jour l’état de paupérisation de notre système de Santé et l’impéritie de ceux qui en avaient la charge.

La mise en mode pause de la vie sociale et de la vie écono‐ mique fut la seule réponse envisagée pour contenir une épidémie qui devint crise et limiter ainsi la saturation de nos hôpitaux. Intimés, du jour au lendemain, de se méfier de l’Autre, notre quotidien se transforma en un tragique bal masqué où chacun devait garder ses distances sous peine de mort. Dans le même temps, notre vocabulaire s’enrichit de mots maintenant familiers  : « distanciation, confinement, attestation dérogatoire, gestes barrières, GHA (pour gel hydro-alcoolique) ».

Subtilement orchestrée, la pression anxiogène des compteurs des hospitalisations/décès, tournant à folle allure sur toutes les chaînes TV, facilita l'acceptation docile des contraintes sociales et autres restrictions de liberté. Le confinement dur du printemps, véritable «  assignation à résidence sous surveillance policière », fut une expérience douloureuse et un indéniable facteur d’aggravation des inégalités. Privés de leur outil de travail, des millions de Français, ouvriers, artisans, cadres, auto-entrepreneurs ont vu s’approcher le spectre du chômage et de la pauvreté. Le pays a pris le parti de sacrifier l’Économie sur l’autel de la Santé. Décision courageuse qui affirmait la prééminence d’une éthique de conviction, prônant la vie « quoi qu’il en coûte », sur une éthique de responsabilité, plus empreinte de réalisme socio-économique. L’Espace Éthique Azuréen a estimé que cette sortie de seconde vague était le moment propice pour produire un effort réflexif collaboratif sur cet évènement hors norme. Ce dossier « spécial COVID », rend compte de ces regards croisés pluridisciplinaires.

 

Consultez le numéro hors-série : https://www.espace-ethique-azureen.fr/2020/12/17/hors-serie-regard-croises-sur-la-pandemie/