Architecture

CRÉATION

Au début des années 1960, le Collège Littéraire universitaire de Nice est promu au rang de Faculté de Lettres. En 1962, la ville fait l'acquisition des 64 516m2 de la propriété Filding, qu'elle met à la disposition du ministère de l'Éducation Nationale. Architectes et comité de professeurs vont collaborer pour déterminer les besoins de la futur faculté.

PLAN D'ARCHITECTURE

Avec pour point central la cour intérieure qui peut servir de théâtre à ciel ouvert, les bâtiments sont organisés pour se faire échos : cinq amphithéâtres mineurs épousent la forme du terrain en pente et sont reliés entre eux par des escaliers, un amphithéâtre majeur domine l'ensemble par son aspect sculptural, et l'établissement administratif est surélevé par des piliers cruciformes.

visuel cours hall b

« Le plan de masse peut évoquer la distribution d’un monastère qui, à l’instar de celui de La Tourette de Le Corbusier, se développe en jouant sur le contraste entre des « ailes » régulières et des éléments singuliers « détachés »


Un escalier de secours dessert à l’extrémité des bâtiments tous les étages : il est typique de l’architecture moderne : matériaux bruts, lignes géométriques qui semblent prolonger le bâtiment dans l’espace. « Dessin » qui fait échos au dessin de la ligne des rampes des escaliers conduisant aux amphis.

escaliers de secours  escaliers bat H

FORMES - MATÉRIAUX - MISES EN PERSPECTIVE

Le bâtiment principal , surélevé sur des piliers cruciformes en béton armé propose une façade où alternent des larges bandes vitrées posées sur les lignes des planchers avec de larges formes horizontales. Il peut faire songer aux tableaux de Mondrian qui joue sur l'équilibre des contraires avec le vide et le plein, la forme et la couleur (et évoque par la même les principes du mouvement de Stijl et les enseignements du Bauhaus).

façade bat H             Mondrian

Ce bâtiment a une ossature en béton armé et des parois en agglomérés creux avec doublage interne en briques ( qui deviennent apparentes dans certains amphithéâtres, comme un rappel visuel et pas seulement décoratif de la « chair » même du bâtiment). Les planchers sont en béton armé à nervures avec hourdis creux ou à dalle pleine reposant sur des poutres. Excepté la porte d'entrée principale, toutes les menuiseries sont en métal. Les pignons et les volumes saillants de la façade principale sont enduits de Granulite anthracite qui contraste avec le blanc des stores des fenêtres et avec la couleur claire des piliers cruciformes.

L'amphithéâtre majeur de 500 places présente une couverture constituée d’une seule dalle de béton, qui constitue son toit de forme concave. Il est soutenu par des murs en béton brut de décoffrage.

amphi 84

Sa « silhouette » est quasi sculpturale et n’est pas sans évoquer une construction de la même période (1960- 1964) de l’architecte Josep Lluis Sert : la Fondation Maeght à Saint Paul.

toit amphi 84      Fondation Maeght

L'architecture correspond au courant du brutalisme, dont le nom évoque sa principale caractéristique : l'utilisation du béton brut, qui crée une dimension naturelle et sauvage. Ce mouvement connu une grande considération entre les années 1950 et 1970 qui se transforma en synonyme de constructions « laides » en béton. Les premiers exemples d'architecture brutaliste sont inspirés des travaux de l'architecte franco-suisse Le Corbusier, notamment de sa Cité radieuse (1952).

Le terme « brutalisme » vient du français « brut ». Le « béton brut » est le terme employé par Le Corbusier (celui-ci voit dans le béton son côté sauvage, naturel, primitif, sans transformation). La forme du béton est marquée par les planches de bois ayant servi au moulage.

cité radieuse

1962, Le Corbusier déclare : "J'ai eu l'occasion de faire, d'employer enfin le béton. Par la pauvreté des budgets que j'avais, j'avais pas un sou, et c'est aux Indes surtout que j'ai fait ces premières expériences. J'ai fait du béton brut et à Marseille je l'avais fait également de 47 à 52, du béton brut, ça a révolutionné les uns et j'ai fait naître un romantisme nouveau, c'est le romantisme du mal foutu".

Enfin les fauteuils de la salle des professeurs semblent offrir un ultime clin d’œil à la Modernité en reproduisant la Chaise Wassily de Marcel Breuer.

 chaise salle des prof



( Interprétations réalisées par les étudiants de Madame DEL REY à l'occasion des 50 ans de l'UNS sur le campus Carlone (2015).)