200 élèves apprennent à lutter contre les discriminations avec Droit au coeur

Le mercredi 21 mai 2014, 200 élèves des Alpes-Maritimes ont interprété des saynètes à la Faculté de droit de l'UNS devant un jury composé de personnalités des mondes universitaire, scolaire, juridique et judiciaire. Ces représentations théâtrales sont l’aboutissement d’un travail mené dans les classes avec leurs professeurs et des étudiants du centre d’études et de recherches en droit des procédures (CERDP).

L’opération « Droit au Cœur » a pour objectif de permettre à des collégiens et lycéens d’apprendre à identifier, le plus en amont possible, les comportements discriminatoires contraires à la loi, de connaître les sanctions encourues et les droits dont disposent les victimes. Elle les incite à réfléchir à des bonnes pratiques en matière de prévention et d’éducation des comportements, et se clôture par de courtes représentations théâtrales, créées et jouées par les élèves. Après une première phase marquée par des interventions d’étudiants du centre d’Etudes et de recherches en droit des procédures de l'UNS (CERDP) dans les classes, les élèves et leurs professeurs ont créé des saynètes illustrant des comportements non discriminatoires et discriminatoires, ainsi que les réactions possibles à ces comportements, et les solutions qui peuvent y être apportées. 

 

Cette action relève d’un partenariat entre le Défenseur des droits, le rectorat de l’académie de Nice, l’Université Nice Sophia Antipolis (UNS), le Conseil Départemental de l’Accès au Droit des Alpes-Maritimes (CDAD 06), l’Association des Etudiants et des Anciens étudiants du Centre d’Etudes et de Recherche en Droit Privé et des procédures de la Faculté de Droit et Science politique de Nice (ADEAC). L’opération « Droit au Cœur » a été mise en place pour la première fois en 2007 et a inspiré des étudiants de la Faculté de Droit et Science politique de Nice, membres de l’association étudiante ADEAC, qui en ont proposé une nouvelle version en 2009.

 

Les membres du jury 2014 :

 

  • Yolande Eskenazi, conseillère technique régionale auprès du Défenseur des droits,
  • Isabelle Backes, proviseure vie scolaire de l’académie de Nice,
  • Sophie Raisin, vice-présidente du conseil des études et de la vie universitaire de l’Université de Nice Sophia Antipolis
  • Antoine Benedetti, secrétaire général du CDAD des Alpes-Maritimes,
  • Xavier Latour, professeur des universités,
  • Catherine Becret-Christophe,  bâtonnier de l’ordre des avocats au barreau de Grasse,
  • Laurent Martello, chercheur au Centre d’études et de recherches en droit privé et des procédures, président de l’ADEAC.