Candidature "Smart campus Nice Sophia"

L'Université Côte d'Azur, par l'intermédiaire de l'Université Nice Sophia Antipolis, Mines Paristech, Alstom et ERDF ont présenté mardi 17 mars dernier sur le campus de Sophiatech la candidature déposée le jour même et baptisée "Smart campus Nice Sophia Antipolis", une première étape,du plan industriel national "Réseaux électriques intelligents".

Bénéficiant des soutiens déterminants de la Région Provence Alpes Côte d'Azur, de la métropole Nice Côte d'Azur et de la Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis (CASA), cette candidature s'appuie sur l'exceptionnel écosystème azuréen composé des laboratoires de recherche de l'UCA impliqués dans le projet et de l'IMREDD ainsi que du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), des industriels de premier plan (EDF, RTE, IBM, Orange),des PME et start-up des domaines de l'énergie et des TIC de NCA et de la CASA, de la CCI Nice Côte d'Azur et des pôles de compétitivité Capenergies et Solutions communicantes sécurisées (SCS).

Il vise à mettre en place un réseau électrique intelligent expérimental, véritable plateforme d'innovation mobilisant le tissu industriel et académique. Cinq thématiques, basées sur les compétences fortes des laboratoires académiques, en constituent les composantes majeures: sociologie du comportement, smart building, échange de données, cybersécurité, auto-production/auto-consommation.

Le Smart Campus soutiendra le développement d'activités scientifiques innovantes et accompagnera l'élaboration de nouveaux cursus de formations aux « Réseaux Electriques Intelligents », dans le but de faire naître des vocations étudiantes. Ces programmes feront émerger des jeunes pousses et des start-ups qui viendront à terme enrichir l'offre REI France et devenir les vitrines du savoir-faire français à l'international.

L'action de « Campus Intelligent » prendra corps préalablement, sur le site existant de SophiaTech et dans une seconde phase, sur l'Eco-campus dont la construction est prévue à Nice Méridia.

Une filière d'avenir

Les Réseaux électriques intelligents (REI) ou Smart Grids, vise la création de plus de 25.000 emplois directs et 6 milliards d'€ de chiffre d'affaires en France en 2020.