Des glissements de terrain majeurs déclenchés par un évènement climatique de l’Holocène

Les travaux développés à Géoazur (UNS-CNRS-OCA-IRD) viennent de mettre en évidence, dans le Sud-Ouest des Alpes, l’existence de grands glissements de terrain déclenchés par d’intenses perturbations climatiques aux cours de l’Holocène, il y a environ 4 000 ans. Ces travaux ont été réalisés en collaboration avec le laboratoire du CEREGE, grâce à un financement de la région PACA. Ils sont parus dans la revue Quaternary Science Reviews.

Dans cette étude, l’utilisation novatrice de la méthode de datation des nucléides cosmogéniques (10Be et 36Cl)2 a permis aux chercheurs d’accéder à l’historique du déclenchement des glissements sur plusieurs milliers d’années.
Le Sud-ouest des Alpes est une zone particulièrement active en terme de glissements de terrain et les fortes précipitations de l’hiver 2013-2014 ont accéléré le phénomène, de manière parfois dramatique comme le relate l’actualité récente avec la catastrophe du train des Pignes ou l’éboulement du village d’Isola (06) en février 2014. L’ensemble de cette région niçoise est particulièrement étudiée et surveillée depuis plus d’une décennie par les scientifiques de Géoazur. 


Photo : coupe schématique des escarpements gravitaires de la région. Les échantillons pour la datation aux nucléides cosmogéniques ont été typiquement prélevés au niveau des étoiles jaunes. B) Vue panoramique du glissement de Bar-sur-Loup ( 3.7*106 m3) dont la rupture est datée entre 3.1 et 4.2 ka. Crédits : Zerathe, Géoazur.


En savoir plus