« Droit au Cœur » 2017 : une introduction au droit marquante et formatrice

La 9ème édition de l’opération « Droit au Cœur » s’est déroulée mardi 16 mai au campus Trotabas. Le temps d’une après-midi 150 lycéens et collégiens de la région niçoise ont présenté des pièces de théâtre sur le thème de la discrimination. Avec des thématiques allant de l’injustice dans le milieu aisé à la violence de la rue et des orientations sexuelles, les participants ont relevé le défi avec brio. Un évènement organisé par les étudiants en droit de l’Université avec un thème fort et une première introduction au monde du droit.
« Droit au Cœur » 2017 : une introduction au droit marquante et formatrice

Le jury de l'opération "Droit au coeur" - crédit photo V. Hervy

Organisée par la faculté de droit et science politique et les doctorants du Centre d'Etudes et de Recherches en Droit des Procédures (CERDP) via l’Association des Etudiants et des Anciens du CERDP (ADEAC) et le rectorat de Nice, l’opération « Droit au Cœur » en est à sa neuvième édition.

Pour Vincent Mermoz, doctorant en droit, cette opération est importante « C’est la première fois de leur vie que les collégiens et lycéens sont mis en contact avec le droit et qu’ils peuvent comprendre comment cela fonctionne ». L’expérience Droit au Cœur, c’est un projet fondé sur la collaboration entre les étudiants en droit de l’Université, le rectorat, quelques professionnels du monde du droit, mais aussi les équipes enseignantes de différents établissements scolaires de la région niçoise. Après avoir été sensibilisés sur les comportements discriminatoires par des étudiants en master 1 et 2 de droit, les collégiens et lycéens participants créent de A à Z des petites scènes traitant de la discrimination dans la société. L’opération se termine par une performance à la faculté de droit où un collège et un lycée sont récompensés et félicités pour leur création et leurs compréhension du domaine juridique.

L’importance de l’opération, les enseignants l’ont bien compris « Je travaille avec des classes de terminales professionnelles qui vont s’engager dans le social par la suite ; pouvoir inclure la discrimination dans le théâtre est un excellent outil pédagogique et rentre entièrement dans leur programme. » affirme Katia Maalem, enseignante au Lycée Les Palmiers. Pour Marie-France, enseignante au collège Antoine Risso, cette expérience est aussi formatrice « C’est une méthode assez ludique d’enseignement des concepts, ma classe était très motivée et a participé à toute la réalisation, du scénario à la mise en scène en passant par la recherche. » Une chose est certaine, tous les participants ont été marqués par l’expérience « J’ai aimé jouer sur scène et j’ai appris plein de choses. J’ai appris beaucoup de choses sur le droit et surtout qu’on ne doit pas juger sur les apparences. » avoue Telma en 4ème au Collège Antoine Risso.

L’édition 2016-2017 s’est terminée par la victoire du collège Jean Médecin de Sospel et du lycée professionnel Les Palmiers de Nice. Pour conclure l’après-midi, chaque participant s’est vu remettre un carnet offert par un sponsor de l’opération et a profité d’une petite collation. L’opération a largement plu : que ce soit Telma ou son enseignante, la réponse est unanime « Je veux participer à nouveau l’an prochain. »