Idée cadeau : l'UNS lance "Eau de Valrose"

Pour ses 50 ans, l'UNS vient de créer "Eau de Valrose", une eau de toilette élaborée en collaboration avec le groupe Robertet, parfumeur grassois, et dont la fragance évoque le parc Valrose, siège historique de l'Université. Il s'agit de la première eau de toilette créée par une université française.
Idée cadeau : l'UNS lance "Eau de Valrose"

Eau de Valrose

Conçue à l’occasion des 50 ans de l’Université de Nice, cette eau de toilette mixte a pu être réalisée grâce au mécénat d’entreprise du groupe Robertet et au talent de la jeune parfumeuse Maud Chevalier. Le nom de cette fragrance évoque non seulement le siège historique de l’Université de Nice, créée par décret du 23 octobre 1965, mais aussi un parc qui fut l’un des plus réputés de la Riviera pour ses essences parfumées. Grâce à l'Université Nice Sophia Antipolis, ce parc est devenu un campus scientifique de très haut niveau et constitue tout un symbole - notamment par rapport aux enseignements professionnalisants, tels que celui du master FoQual (Formulation, Analyse et Qualité), et aux recherches menées en partenariat avec des entreprises telles que celles du Pôle de compétitivité Parfums, Arômes, Senteurs, Saveurs (PASS) de Grasse, au rayonnement international. Des réminiscences olfactives s'expriment à travers cette eau parfumée commémorative qui est une première dans une Université française.

Elle a été officiellement lancée le 10 décembre dernier lors de la première cérémonie en hommage aux lauréats de Prix d’Excellence 2015 de l'Université Côte d’Azur (UCA), lors d'un discours prononcé par Jean-Marc Gambaudo, Président d'UCA, et offerte en avant-première à chacun des lauréats.

Le projet a été porté par le Comité d’Action Sociale de l’UNS (Casun) afin de permettre à tous ses étudiants et personnels de pouvoir accéder à un prix ultra-compétitif à une eau de toilette conçue avec les mêmes critères d’exigence que celles des plus prestigieuses marques de parfums.

Les réminiscences olfactives du parc Valrose, créé au XIXème siècle pour le riche financier russe Paul Von Derwies et qui fut alors l'un des plus réputés de la Riviera pour ses essences parfumées, correspondent à celles que la Reine Victoria pouvait apprécier lorsqu'elle s'y arrêtait pour prendre une tasse de thé sous sa pergola favorite, à l'ombre d'un glycine blanche : 

- bergamote, citron et thé en notes de tête
- magnolia, rose et oeillet en notes de coeur
- santal et musc en notes de fond.

En vente au prix de 20€ pour les personnels de l'UNS et 30€ pour le grand public auprès des permanences du CASUN - casun@unice.fr - Tél : (33) 4 92 07 61 73.