Julien Colombani, médaille de bronze du CNRS

Julien Colombani, Chargé de Recherche au CNRS, chercheur à l’institut de Biologie Valrose est lauréat 2016 de la Médaille de bronze du CNRS (Institut des Sciences Biologiques). Cette médaille récompense le premier travail d'un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Elle représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.
Julien Colombani, médaille de bronze du CNRS

Julien Colombani - crédit photo : A. Macarri

Julien Colombani a effectué de brillantes études à l'Université Nice Sophia Antipolis, Major du DEA de Biologie et Physiologie Cellulaire qu’il a poursuivi par une thèse de doctorat dans l’équipe de Génétique et Physiologie de la Croissance à l'ISBDC de Nice soutenue en Septembre 2004.

Julien reçoit une bourse d’études post-doctorales EMBO et rejoint alors l’équipe de Nic Tapon au Cancer Research UK à Londres qui s'intéresse à la mort cellulaire programmée ou apoptose. Ses excellentes premières publications lui permettent de devenir chercheur en étant nommé Chargé de Recherche au CNRS en 2007 au sein de l’iBV dans l’équipe de Pierre Léopold. L'activité scientifique de Julien Colombani porte sur la physiologie de la croissance tissulaire en utilisant la drosophile ou mouche du vinaigre, comme système modèle choisi pour sa grande puissance génétique.

Malgré une jeune carrière, Julien Colombani a déjà une douzaine de publications à son actif dont les trois quarts en 1er ou co-1er auteur, ce qui indique la part prépondérante qu'il a prise dans ces travaux. Il a ainsi publié d'excellents articles dans Nature, Science, Cell, Developmental Cell et Current Biology. Aujourd'hui âgé seulement de 38 ans, Julien Colombani a donc réalisé un remarquable début de carrière jonglant avec les techniques de génétique, de biologie moléculaire et de biologie cellulaire.