L’UNS accueille l’opération nationale « Agir ensemble »

Du 24 au 28 novembre, les animateurs du cabinet Latitude en collaboration avec la Mission Plan Vert de l’UNS ont accueilli, sur 8 sites de l'établissement, personnels et étudiants pour leur proposer de tester leurs connaissances sur le thème du développement durable et plus particulièrement des économies d'énergie. La participation au jeu de questions/réponses "Econo-Misez" permet d’aborder les raisons pour lesquelles il est important d’agir dans le domaine, les gestes à adopter en conséquence et de prendre connaissance de quelques-unes des actions mises en place par l’UNS.
L’UNS accueille l’opération nationale « Agir ensemble »

La semaine Agir Ensemble

Cette manifestation nationale est organisée dans 5 établissements, en partenariat avec l'ADEME, la MGEN, le Groupe Caisse des Dépôts, l'Association des Villes Universitaires de France et la Conférence des Présidents d'Université.

Une université sensibilisée au développement durable

Depuis 2009 et la mise en œuvre du Plan Vert (plan d'actions en faveur du développement durable introduit par le Grenelle de l'environnement), l'UNS participe à une démarche nationale ayant pour objet d’aider les établissements d’enseignement supérieur à être plus responsables. Elle entreprend donc des actions visant à diminuer ses impacts négatifs sur l'environnement, à créer des conditions sociales favorables pour son personnel et ses étudiants, tout en étant économiquement viable. Grâce aux contributions de chacun, personnels et étudiants à cette opération collective, l’UNS a été classée, début 2013 par le magazine l'Express, parmi les 4 universités françaises les plus « engagées dans le développement durable ».

Une évaluation du Plan Vert de l’établissement est réalisée chaque année : une progression de 5 % par an est constatée depuis 2009.

Une volonté de maîtriser les consommations d'énergie

En 2012, la Mission Plan Vert, accompagnée d'un groupe d'étudiants du Master 1 "Gestion de l'environnement et développement durable", a réalisé le bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l'université (4090 tonnes équivalent CO2, soit l’équivalent de la quantité de GES émis par 1652 allers-retours Paris-New York en avion). Depuis, l'UNS renforce ses actions visant à réduire ses émissions.

Des dispositifs de comptage des consommations de tous les fluides sont en cours d’installation sur l'ensemble des sites de l’établissement, pour aider à identifier d’éventuels dysfonctionnements et ainsi à élaborer des actions correctives pertinentes. Une trentaine d'appareils a déjà été installée à St Jean d'Angély et à Valrose. L'analyse des données issues de ces dispositifs permettra une meilleure maîtrise des installations, des consommations de fluides et donc une baisse des émissions de GES associées.

Vers des déplacements rationalisés

Grâce à un partenariat avec le Conseil général des Alpes-Maritimes, une solution de covoiturage destinée au personnel et aux étudiants de l’UNS a été mise à disposition en 2011, afin de faciliter leurs déplacements et de les aider à diminuer leur empreinte écologique. De plus, l’utilisation de la visioconférence (réunion ou cours à distance) est encouragée par la mise à disposition d’équipements dans plusieurs campus et par la proposition des formations associées.

Une contribution au recyclage des déchets grâce au tri

En ce qui concerne les déchets, les campus se mobilisent pour préserver les ressources naturelles et réduire le montant de la redevance spéciale (mise en place par la métropole NCA en janvier 2014). Des bornes de collecte multi-déchets ont été mises à disposition ainsi que des containers à papier et à emballages. En participant au tri des déchets et à la réduction de leur volume, personnel et étudiants permettent de faire passer le montant annuel de la redevance spéciale d'environ 420 000 euros à moins de 200 000 euros.