La faculté de Médecine de Nice en tête du classement national ECN 2015

Elle arrive en tête devant les 35 Facultés de Médecine de France pour le classement de ses étudiants à l’Examen Classant National 2015.
La faculté de Médecine de Nice en tête du classement national ECN 2015

Faculté de Médecine de Nice - crédit photo ©service communication

Tous les étudiants en médecine français de 6ème année d'étude (DCEM 4) passent chaque année les Épreuves Classantes Nationales (ECN), anciennement appelées Internat, qui leur ouvrent l'accès aux spécialités médicales et chirurgicales. Cette épreuve qui a eu lieu les 26, 27 et 28 mai 2015 a concerné 8735 étudiants issus des 36 Facultés françaises.

Le rang de classement conditionne le choix de la spécialité et celui du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) qui assurera leur formation.

Les résultats permettent également de classer les Facultés
La méthode habituelle de classement consiste à comparer, faculté par faculté, la proportion d'étudiants dans chaque intervalle de rangs (500 premiers, mille premiers, etc...). Les données sont fournies par le Centre National de Gestion (CNG) qui dépend du Ministère de la Santé.

En utilisant cette méthode, considérée comme la plus représentative de l'évaluation de la performance des facultés à préparer leurs étudiants, la Faculté de Médecine de l'Université Nice Sophia Antipolis se classe en tête, quel que soit le critère considéré.

Les premières places du classement sont habituellement trustées par les facultés parisiennes, très largement dotées tant en personnels qu'en matériels. Cette année, trois facultés provinciales, moins dotées, se classent parmi les cinq premières, outre Nice Sophia Antipolis (1ère), on trouve parmi les cinq premières facultés, Montpellier (4ème), Grenoble (5ème), Paris 5 (2ème) et Paris 6 (3ème). La première étudiante niçoise est Emilie Panicucci, classée 22ème sur 8735.

Ces résultats sont l'aboutissement d'une approche pédagogique reconnue

Medecine
De gauche à droite : Pr P. Staccini, Pr C-H. Marquette, Pr P. Baqué, Pr V. Esnaut, Pr J-P Fournier Au 1er plan : Emilie Panicucci, 1ère lauréate niçoise - crédit photo ©Faculté de médecine Nice Sophia Antipolis
Une telle approche a mobilisé étudiants et enseignants de la Faculté et du CHU sous l'impulsion et la coordination des professeurs Jean-Paul FOURNIER (département de pédagogie médicale), Vincent ESNAULT (commission de la pédagogie), Charles-Hugo MARQUETTE (concours blancs inter-régionaux et correspondant du Centre National du Concours de l'Internat) et Pascal STACCINI (entraînement à la lecture critique d'article scientifique). Ces enseignants concilient activité pédagogique, activité hospitalière (soins, gestion), et recherche scientifique.
Ce succès et le rayonnement de notre Faculté dans ce domaine sont le résultat de l'implication de tous, sous l'impulsion coordonnée de quelques-uns.

Objectif 2016 : les iECN

Le passage à la version informatisée de l'ECN (iECN) se fera l'année prochaine. Les étudiants composeront dans leur Faculté sur tablettes numériques. D'un point de vue matériel et technique, la Faculté sera prête et le CNG a mesuré les efforts déjà déployés. Les modalités d'enseignement ont été profondément remaniées pour anticiper ces nouvelles modalités d'évaluation.
Tous les examens de la 4ème à la 6ème année de médecine s'effectuent désormais sur tablettes numériques, et constituent autant d'entraînements. Tout est donc fait pour que les étudiants niçois soient particulièrement bien entraînés et aussi performants que leurs ainés.