Le C3M récompensé par la Fondation pour la Recherche Médicale

Les Dr Patrick Auberger et Emmanuel Lemichez ont été récompensés en décembre dernier par la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM). Les prix scientifiques décernés par la FRM visent à récompenser des chercheurs ayant apporté une contribution remarquable dans un domaine de la santé.
Le C3M récompensé par la Fondation pour la Recherche Médicale

Dr P. Auberger & Dr E. Lemichez

Le Dr Emmanuel Lemichez a reçu le prix Jacques Piraud pour les maladies infectieuses, d'un montant de 15000 euros, récompensant ses recherches sur le rôle des toxines microbiennes dans l'infection et sur la manière de s'en servir de façon thérapeutique. Emmanuel Lemichez est Directeur de recherche Inserm, rattaché au C3M depuis sa création en 2008 et est responsable de l'équipe "Toxines microbiennes dans la relation hôte-pathogène". 

Ses travaux cherchent à définir l'importance des toxines bactériennes dans les étapes de l'infection en vue de développer des test prédictifs de l'évolution et ainsi permettre aux cliniciens d'agir précocement pour prévenir les infections graves. Une nouvelle famille de toxines a déjà été trouvée par l'équipe de recherche qui constituent de bons adjuvants pour la vaccination. Leurs recherches actuelles portent sur les toxines qui ciblent les oncogènes (qui favorisent l'apparition des cancers) pour comprendre les mécanismes de régulation de ces oncogènes dans le cancer.

 

Le Dr Patrick Auberger a reçu le prix Raymond Rosen (cancer et sa guérison) d'un montant de 30 000 euros pour ses travaux sur les cancers du sang et de la moelle osseuse.
Patrick Auberger est Directeur de recherche Inserm et dirige le centre méditerranéen de médecine moléculaire depuis 2008 ; il est également responsable de l'équipe de recherche "Mort cellulaire, différenciation et cancer".

Ses travaux de recherche portent sur l'étude de 3 cancers et leur résistance aux traitements de chimiothérapie : la leucémie myéloïde chronique, les syndromes myélodysplasiques et le myélome multiple des os. Pour la première maladie, l'équipe du Dr Auberger a significativement contribué à la caractérisation des mécanismes de résistance aux inhibiteurs de tyrosine kinase, une thérapie ciblée qui a complètement transformé le pronostic de cette maladie. Concernant les syndromes myélodysplasiques les mécanismes de résistance aux traitements de chimiothérapie ont été caractérisés et de nouvelles molécules efficaces ont été découvertes.

Une recherche en pointe dans le domaine de la cancérologie

Le C3M est un des meilleurs laboratoires français en cancérologie. Crée en 2008, il est implanté au sein de l’Hôpital de l’Archet ce qui facilite le transfert de la clinique vers la recherche fondamentale et vice versa. Il compte à ce jour 170 personnels et 13 équipes de recherche réparties sur 3500 m2. Il est à noter qu'il est extrêmement rare que 2 scientifiques appartenant à un même laboratoire soient récompensés la même année, preuve s'il en fallait, de l'excellence scientifique du C3M.