L'observatoire océanologique de Villefranche inaugure son nouveau bateau

L'observatoire océanologique de Villefranche sur Mer (CNRS/UPMC) a inauguré le 26 juin dernier la "Sagitta 3", un nouveau bateau dédié à la recherche, l'enseignement et l'observation en sciences marines.
L'observatoire océanologique de Villefranche inaugure son nouveau bateau

Inauguration au port de Villefranche sur Mer - crédit photo Service Communication


Sagitta III

Ce nouveau bateau est le plus rapide de la flotte de l'INSU (vitesse de croisière : 15 nœuds, Longueur : 12m,Largeur : 4.6m, Tirant d’eau : 1.4m). En terme de recherche, la Sagitta 3 va permettre la récolte d'organismes vivants (à l'aide de filets ou en plongée) et le déploiement d'engins océanographiques lourds et complexes munis de capteurs. Elle permet aussi l'accès à des plateformes expérimentales installées en mer et le travail de scientifiques directement sur le terrain grâce à son laboratoire embarqué. En terme d'enseignement, elle pourra être utilisée lors de sorties pédagogiques en mer pour les licences et masters, permettant ainsi à plusieurs centaines d'étudiants de se former chaque année à l'étude des organismes marins et aux méthodes océanographiques modernes.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence du Professeur Jean Chambaz, Président de l'université Pierre et Marie Curie, (UPMC), du Professeur Alain Fuchs, Président du CNRS, de Juliana Chichmanian, Maire-adjointe de Villefranche sur Mer, de Xavier Beck, conseiller départemental  et de Gaby Gorsky, directeur de l'observatoire océanologique de Villefranche sur Mer.

L'observatoire océanologique de Villefranche sur Mer est une unité mixte de recherche (CNRS/UPMC) qui regroupe 133 chercheurs, ingénieurs et techniciens. Ses thématiques principales de recherche sont la biologie du développement et l'océanographie. Il est reconnu par le MENESR comme un Observatoire des Sciences de l'Univers (OSU) et, à ce titre, a pour mission de contribuer aux progrès de la connaissance par l'acquisition de données d'observation, par le développement et l'exploitation de moyens appropriés et la mise en place de programmes en vue de l'exploitation et de la protection du milieu océanique.