UCA : l'UNS et Skema Business School signent une convention de partenariat

Les deux établissements vont collaborer dans le domaine de la formation, de la recherche et du développement à l'international. Cette convention, signée le 9 octobre dernier, est la première d'une longue série que les acteurs de la COMUE Université Côte d'Azur souhaitent mettre en place en vue de réaliser des actions communes.
UCA : l'UNS et Skema Business School signent une convention de partenariat

De gauche à droite : F. Vidal, Présidente de l'UNS, JM Gambaudo, Président d'UCA et Alice Guilhon, Directrice Générale de Skema Business School

La COMUE Université Côte d'Azur qui a vu le jour en janvier 2015 traduit la volonté partagée des acteurs de l'enseignement supérieur et de la recherche de la Côte d'Azur de développer une stratégie de recherche, de transfert et de formation commune.

Dans le cadre de la préfiguration du contrat de site qui sera signé en 2018 par UCA avec le Ministère chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche, les acteurs de l'enseignement supérieur qui composent la COMUE souhaitent d'ores et déjà définir, par le biais de convention, leur actions de collaboration.

Dans cette perspective, l'UNS et Skema Business School ont décidé de formaliser dès à présent leur collaboration en signant le 9 octobre dernier au Grand Château de Valrose, une convention cadre de partenariat qui précise les modalités et les conditions de leur collaboration dans le domaine de la recherche et de la formation avec une dynamique de rapprochement public/privé.

En matière de formation, la collaboration va permettre de construire des programmes d'enseignement en commun au niveau licence, master ou doctorat permettant ainsi aux étudiants de Skema de prétendre à l'obtention de diplômes délivrés par UCA ou l'UNS et inversement à des étudiants de l'UNS ou d'UCA d'obtenir des diplômes délivrés par SKEMA.

En matière de recherche, la collaboration passera par des travaux de recherche et des publications en commun et par la structuration d'un ou plusieurs laboratoires de recherche communs pour les champs scientifiques que les deux institutions partagent.

Enfin, en matière de développement international, les deux établissements vont partager leurs bonnes pratiques et leurs réseaux de partenaires à l'international afin de développer la mobilité des étudiants, de leurs équipes pédagogiques et initier ainsi de nouveaux projets de développement.