Le peintre Mario Villani mis à l'honneur

En l'honneur du 100 ème anniversaire de la naissance de Mario Villani, l'UNS et l'Alliance française ont organisé au mois de mai une exposition de ses oeuvres sur le campus St Jean d'Angély. Sa famille est venue le temps d'une après-midi mieux faire connaître cet artiste aux multiples facettes et témoigner autour de 3 conférences dont une de son petit-fils, Cédric Villani, le célèbre mathématicien.
Le peintre Mario Villani mis à l'honneur

Crédit photo © Service communicaiton UNS

Chez les Villani, la famille c'est sacré.

Autour de Mario, le grand-père, on y trouve : Béatrice Bonhomme, sa fille, poète et enseignant-chercheur en littérature française au département des Lettres Modernes de l'UNS, ses fils Philippe, musicien et Arnaud Villani, poète et philosophe, ses petits enfants Bérénice et Stello Bonhomme et bien sur Cédric Villani, le célèbre et médiatique mathématicien, Directeur de l'Institut Henri Poincaré, médaille Fields 2010.

A l'occasion du centième anniversaire de la naissance de Mario Villani, une exposition lui a été consacrée sur le campus St Jean d'Angély. De nombreuses oeuvres ont ainsi été présentées au public durant le mois de mai ( voir le catalogue). Et pour mieux comprendre et connaitre cet artiste original, 3 conférences ont été organisées lundi 23 mai dont une du célèbre mathématicien Cédric Villani, petit fils de Mario. Le directeur de l'institut Poincaré a fait le Portrait du scientifique en artiste en soulignant que la démarche scientifique et celle de l'artiste ont cela de commun qu'elles cherchent à représenter le monde, valorisent le point de vue original et reposent sur une inspiration créatrice. L'exemple de Mario Villani, artiste amoureux au goût prononcé pour la mathématique, se prête particulièrement à ce rapprochement fédérateur. 

Le plasticien Stello Bonhomme a montré dans la conférence "L’Œuvre de Mario Villani ou le choix de l’Inachevé" comment l’œuvre du peintre se décline sur de grands cartons, pastel sec, pigments volatils. Les corps dessinés sont, très souvent, volontairement inachevés, comme si l’achèvement présageait de sa propre mort. Ils glissent ou s’enfoncent, c’est selon, mais ils s’échappent toujours, dans une tache colorée, dans un fond gratté, dans un trait qui s’évanouit de l’allègement de la main.

Et Arnaud Villani a présenté lŒuvre aérienne de Mario Villani qui met en lumière le corps féminin, dans sa nudité, dessaisi de tout objet artificiel, de tout artefact, même du linge intime qui, en général, dissimule ses formes. Il est « pauvre », il s’est mis à distance de tout objet de fabrication humaine ou des objets naturels auxquels son regard a pu attribuer la capacité de le dissimuler. On ne peut donc difficilement, voyant un nu, éviter de penser, même sans s’en rendre compte, au geste lent ou bref de dépouillement, d’effeuillage conscient, de sorte que ce qu’on nomme en général fantasme, soit en fait un mouvement de retirer qui s’impose à la pensée.

La séance s'est terminée par la projection d’un court-métrage composé par Bérénice et Stello Bonhomme.

Mario Villani, peintre du mouvement,

Mario Villani est un peintre né le 31 janvier 1916 à Chiffalo, près d’Alger. Il est mort à Nice le 19 juillet 2006. Sa famille était une famille d’immigrants d’italiens d’origine napolitaine. Il a fait ses études primaires et secondaires dans un quartier du centre d’Alger. Jean Grenier, son professeur de philosophie l’a profondément marqué. Les peintres Sauveur Galliéro et Ettore Fico étaient ses amis. Mario Villani a commencé à peindre à El-Biar en 1943 et il a toujours continué en travaillant plusieurs heures par semaine dans son atelier du 29 avenue Primerose à Nice. Il a également beaucoup dessiné à la Villa Thiole où il a plus particulièrement connu un autre peintre, devenu un ami, Patrice Giuge.

Retrouvez les interviews de la famille Bonhonne/Villani


Expo Mario Villani from Université Nice Sophia Antipoli on Vimeo.