Obésité : vers de nouvelles pistes thérapeutiques

L'équipe dirigée par Christian Dani au sein de l'Institut Biologie Valrose (IBV - CNRS, UNS, Inserm) vient de découvrir comment générer des adipocytes bruns à partir de cellules souches. Les adipocytes bruns sont des cellules qui brulent de l'énergie et diminuent les graisses de notre organisme. Une transplantation de ces cellules gourmandes en énergie chez des patients obèses pourraient les aider à lutter contre leur maladie.
Obésité : vers de nouvelles pistes thérapeutiques

Christian Dani crédit photo © A. Macarri

Les adipocytes sont des cellules de stockage de la graisse. Parmi elles, on distingue les mauvais élèves, les adipocytes blancs qui stockent l'énergie sous forme de graisses et les bons élèves, les adipocytes bruns qui brulent de l'énergie pour produire de la chaleur et donc diminuent les graisses de notre organisme. Cependant si ces adipocytes bruns sont très élevés chez le nouveau-né car ils jouent un rôle dans la thermorégulation, ils deviennent de plus en en plus rares dans l'organisme adulte. 

L'équipe de recherche "Cellules souches et différenciation" dirigée par Christian Dani au sein de l'Institut Biologie Valrose a travaillé à produire des adipocytes bruns chez l'homme. Ils ont travaillé à partir de cellules souches pluripotentes (des cellules adultes reprogrammées génétiquement pour devenir n'importe quelle cellule) pour produire des adipocytes bruns et ainsi les transplanter ensuite chez le patient obèse sans risque de rejet.

Pour le moment ces tests ont été faits in-vitro à partir de cellules souches. La prochaine étape sera de transplanter ces cellules sur l'animal obèse puis sur l'homme d'ici quelques années.

Ces travaux porteurs d'espoirs ont été publiés dans la revue "Scientific reports".

Interview de Christian Dani, directeur de recherche Inserm au sein de l'IBV


Interview de Christian Dani - Institut Biologie Valrose (UNS, CNRS, Inserm) from Université Nice Sophia Antipoli on Vimeo.