Patrick Collombat reçoit la médaille d'argent "young investigator" du prix G. B. Morgagni

M. Collombat, chercheur à l'INSERM/CNRS/Institut de Biologie Valrose/UNS, a été récompensé pour ses recherches sur le diabète. Le prix G. B. Morgagni, très prestigieux en Europe, valorise la recherche dans le domaine des maladies métaboliques.
Ses recherches se focalisent principalement sur le diabète de type 1, se caractérisant par la perte des cellules beta produisant l’insuline. En utilisant la souris comme modèle, Il a put démontrer que certaines cellules du pancréas pouvaient être continuellement régénérées et converties en cellules bêta fonctionnelles par la simple expression d’un gène appelé Pax4. Les cellules ainsi générées peuvent alors contrer un diabète induit chimiquement.
Il a ainsi pu prouver que le pancréas pouvait régénérer plusieurs fois l’ensemble des cellules productrices d’insuline. Actuellement, ses recherches se focalisent sur l’adaptation de ces résultats chez l’homme par la recherche de molécules mimant les effets du gène Pax4.
À propos du prix G. B. Morgagni

Du nom du célèbre anatomiste Giovanni Battista Morgagni (1682-1771), ces prix furent créés pour promouvoir la recherche sur le métabolisme. Tous les 2 ans sont attribués une médaille d'or récompensant un scientifique Européen de niveau exceptionnel, et deux prix pour jeunes investigateurs. Servier, groupe pharmaceutique français, est l'unique sponsor du prix G. B. Morgagni depuis 1997.

En savoir plus