Philae : un atterrissage mouvementé mais réussi

Le Pr Uwe Meierhenrich de l'Institut de Chimie de Nice (UNS/CNRS) a participé mercredi 12 novembre à l'atterrissage historique du robot Philae sur la comète Tchouri depuis le centre de contrôle basé à Cologne aux côtés de l'Agence Spatiale Européenne. Il a conçu avec son équipe un des plus importants appareils qui composent le robot.
Philae : un atterrissage mouvementé mais réussi

Touchdown de Philae sur 67P

"Ce sera le jour le plus important de ma carrière", confiait le Pr Meierhenrich quelques jours avant l'évènement. C'est pour cela qu'il a fait le déplacement jusqu'en Allemagne pour participer aux cotés de l'Agence Spatiale Européenne à l'atterrissage du robot Philae sur la comète Tchouri. En effet, avec son équipe de l'Institut de Chimie de Nice, ce Professeur de chimie de l'UNS a conçu COSAC, un des plus importants appareils contenus dans ce robot qui a pour mission l’analyse chimique de certaines matières organiques du noyau de la comète, peut-être à l’origine de la vie sur la Terre. Son équipe a, quant à elle, suivi l'atterrissage depuis les locaux de l'ICN dans le parc Valrose.

Après 7 heures de chute libre, le robot a atterri à 17h03 sur la comète Tchouri, à quelques 510 millions de km de la Terre. Nous savons à présent que les harpons permettant de fixer le robot au sol ne se sont pas enclenchés, le posant en équilibre sur 3 pieds. Pour autant, Philae fonctionne et a déjà délivré ses premières images. 5 des 10 appareils qui composent le robot ont été activés et ont commencé leur travail. COSAC, l'appareil développé par l'ICN, fait parti des 3 appareils qui ont été testés et sont prêts à fonctionner dès que les premiers prélèvements seront effectués.

En attendant les résultats, le Pr Meierhenrich et son équipe de l'ICN peuvent être fiers d'avoir participé à la plus complèxe des missions spatiales jamais réalisées.

 

La presse en a parlé :