Première conférence sur le harcèlement sexuel en milieu universitaire

La mission parité de l'UNS a organisé sa première conférence sur le thème du harcèlement sexuel en milieu universitaire. Elle s'est tenue le 3 décembre dernier et a réuni un large public d'étudiants, personnels administratifs et enseignants sur le campus Trotabas. Le public qui s’était déplacé et qui présentait une belle mixité, a pu débattre du problème sous différents angles : juridique, sociologique, psychologique et administratif.
Première conférence sur le harcèlement sexuel en milieu universitaire

Conférence sur le harcèlement sexuel en milieu universitaire

Selon la loi, le harcèlement sexuel est « le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. Est assimilé au harcèlement sexuel le fait, même non répété, d’user de toute forme de pression grave dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l’auteur des faits ou au profit d’un tiers”.

Les intervenant.e.s ont rappelé que les conséquences psychologiques de ce type de violence sur les victimes sont lourdes, ce n’est donc pas un problème à prendre à la légère. Les démarches de prévention sont cruciales et l’UNS est résolument engagée dans cet effort et sollicite l'implication de tous et toutes pour couper court aux violences de genre et autres agissements sexistes. A travers le SUMPPS, la mission parité, la direction des ressources humaines et les services juridiques, l'UNS met à la disposition de ses usagers et personnels un soutien psychologique, médical et administratif. Par ailleurs, toute victime souhaitant déposer plainte au commissariat de Nice peut le faire par une démarche privilégiée réservée aux étudiant.e.s ou personnels de l’université.

La mission a donc gagné son pari, délivrer un maximum d’informations en un minimum de temps  aux personnes en difficulté pour les aider soit à réagir soit  à prévenir des situations délicates.

Une courte vidéo qui résume les temps forts de la soirée sera bientôt mise en ligne.

Texte : Emilie Souyri