Quand Thomas, lycéen, découvre l'Université

Thomas, lycéen en terminale ES à Lorgues dans le Var, a été invité lors d'une web-conférence entre son lycée et l'Institut Supérieur d'Economie et de Management (ISEM) à venir passer une journée à l'UNS le 15 février dernier. Retour sur cette journée de découverte.
Quand Thomas, lycéen, découvre l'Université

Thomas dans un des amphis de l'ISEM - crédit photo © A. Macarri

Thomas fait partie de ces lycéens dont on se souvient. Motivé, curieux, cet élève de 17 ans, en terminale ES au Lycée Thomas Edison à Lorgues dans le Var n'a pas hésité à se lever à 6h du matin, pendant ses vacances, pour venir passer une journée à l’Université. Tout commence le 23 janvier : Thomas participe à une web-conférence entre l’Institut Supérieur d'Economie et de Management (ISEM) et les lycées de l’académie. Au milieu des différentes questions des lycéens sur les études, les débouchés, les filières, une question attire l’attention du personnel du bureau d’information et d’orientation : celle de Thomas, qui demande s’il peut venir passer une journée à l’ISEM. Jean-Christophe Leclaire, responsable du Bureau d'Information et d'Orientation et Camille Héritier, chargée d’orientation sur le campus St Jean d’Angély, le prennent au mot et l’invitent à venir pendant les vacances de février. Le rdv est pris pour le 15 février.

Une journée sur mesure

Thomas est accueilli et guidé pendant une journée par Jean-Christophe et Camille. Pour se mettre dans le bain, un cours de micro-économie (en pédagogie inversée) en amphi avec les étudiants de L1 eco-gestion puis visite du campus de St Jean d’Angély, de la bibliothèque. Visite du campus Valrose, de son parc et de son château. Une immersion sur mesure donc.

Pour le lycéen, l’objectif était de vivre une journée à l’Université comme un étudiant, de voir s'il est capable de suivre un cours en amphi, de prendre des notes en toute autonomie. En marge des cours il a pu échanger avec des étudiants de première année, bénéficier de leur expérience. Il apprendra que le travail en groupe prend une place importante à la fac, que l'assiduité paye mais que le niveau en maths est élevé.

De cette journée, Thomas repartira confiant : "On pense que les études à l'Université sont difficiles. C'est le cas mais je pense qu'en fournissant un travail régulier et avec de l'attention, on peut très bien réussir. La réussite n'est pas réservée aux meilleurs élèves, on peut y arriver à condition de bien s'intégrer, de travailler en groupe et de venir à tous les cours".

Pour l'année prochaine, Thomas a fait deux choix sur l'application APB (Admission Post Bac) : les classes préparatoires en économie et gestion en voeux n°1 et l'ISEM en n°2. Peut-être que cette journée passée à découvrir l'Université lui fera inverser ses vœux…