Rencontre avec Iuliia Myrgorodska, la grande gagnante de la finale azuréenne du concours "Ma thèse en 180 secondes"

Iuliia Myrgorodska a remporté le 2 avril dernier la finale azuréenne du concours "Ma thèse en 180 secondes" organisée par Université Côte d'Azur (UCA). Avant d'aller défendre UCA en finale nationale le 3 juin à Nancy, l'UNS a rencontré cette jeune Ukrainienne de 23 ans, doctorante à l'Institut de Chimie de Nice.
Rencontre avec Iuliia Myrgorodska, la grande gagnante de la finale azuréenne du concours "Ma thèse en 180 secondes"

Iuliia

UNS : Quel est votre parcours ?
J'ai passé ma licence et mon master de Chimie, spécialité Physique/Chimie à l'Université Nationale de Karki en Ukraine. Puis j'ai obtenu une bourse nationale de l'Etat d'Ukraine pour venir étudier à l'UNS. C'est une bourse réservée aux meilleurs étudiants. J'ai obtenu mon master recherche "Macromolécules, Arômes, Parfums et Environnement" en 2013 à l'UNS puis me suis inscrite en thèse à l'Institut de Chimie de Nice, sous la direction du Pr Uwe Meierhenrich. Mon sujet de thèse est "Photolyse asymétrique des molécules chirales d'importance prébiotique au synchrotron SOLEIL" !

UNS : Qu'est qui vous a poussé à relever le défi "MT 180" ?
Je suis venue assister l'an dernier à la première édition du concours organisée par l'UNS et j'ai beaucoup apprécié l'épreuve. J'ai voulu tenter ma chance pour voir jusqu'où je pouvais aller. Je suis très heureuse d'avoir gagné cette finale azuréenne.

UNS : Qu'est ce qui a été le plus difficile ?
Le plus difficile est d'arriver à construire un discours vulgarisé, accessible au plus grand nombre. De plus, même si nous sommes habitués dans le cadre de nos thèses à intervenir en conférence ou en colloque devant du public, l'épreuve du concours met une pression supplémentaire. Heureusement, l'ambiance entre les doctorants est très bonne !

UNS : 18h de formation à la prise de parole en public, à l'iconographie et à la mise en situation vous ont été proposées par l'UNS : est ce que cela vous a été utile ?
Oui beaucoup. Les formateurs nous ont beaucoup aidé notamment pour la prise de parole en public. Ce n'est pas facile de monter sur une scène, de trouver une gestuelle adaptée. Nous avons également eu des trainings : j'étais très stressée pour le premier puis au fur et à mesure, je me suis sentie plus à l'aise. Le jour du concours, j'étais prête.

UNS : Quels conseils donneriez vous aux doctorants qui hésiteraient à s'inscrire ?
De venir assister au concours. Je conseille d'ailleurs à mes amis doctorants de tenter leur chance.

UNS : Comment abordez-vous la finale nationale ?
De manière sereine. Je ferai de mon mieux pour gagner, même si je sais que la concurrence est rude !

 

Bonne chance pour la finale, Iuliia !

 

Revivez la prestation de Iuliia en vidéo :

https://vimeo.com/124278537