Renforcement de la coopération France/Italie : création d'une association de recherche et de coopération Euro-Méditerranéenne

L'UNS vient de signer une convention de partenariat avec les universités de Corse, de Toulon, de Gènes, Pise et Turin ainsi que l'UPMC (présente sur la Côte d'Azur avec son Observatoire océanographique de Villefranche sur Mer) pour la création d'une association de recherche et de coopération (A.R.C) Euro-méditerranéenne dans le domaine académique.
Renforcement de la coopération France/Italie : création d'une association de recherche et de coopération Euro-Méditerranéenne

Nissa

Il s'agit de créer une dynamique forte de coopération transfrontalière entre la France et l'Italie.
Fort de ses 230 000 étudiants et près de 15 000 enseignants-chercheurs, le groupement ainsi constitué permettra d'offrir aux étudiants une palette de formations et de parcours d'excellence (en particulier pluridisciplinaires) et à ses chercheurs des partenariats thématiques renforcés de recherche transdiciplinaires.
Depuis de nombreuses années, ces différents établissements d'enseignement supérieur et de recherche nouent des collaborations et partenariats dans les domaines de la formation et de la recherche. Ces relations se voient aujourd'hui renforcées avec la mise en place de l'espace européen de l'enseignement supérieur et de la recherche et le renforcement de la coopération euro-méditerranéenne.
Au-delà de ses membres fondateurs, l'ARC aura vocation à développer des relations avec les pôles de compétitivité français, les districts industriels italiens, les chambres de commerce et d'industrie et les parcs scientifiques.
L'ARC fonctionnera sur la base d'une gouvernance partagée qui s'appuiera sur un directoire (composé des Présidents des universités fondatrices ou de leur représentant) et d'un comité de pilotage qui préparera les projets de l'ARC.