TherAchon, la société d'Elvire Gouze, lève 35 millions USD pour développer un traitement pour le nanisme

Belle opération menée par la société d'Elvire Gouze, chercheur Inserm à l'UNS et surtout beaucoup d'espoirs pour les malades atteints d'achondroplasie. TherAchon, qui développe des thérapies innovantes pour rétablir la croissance et des proportions normales des os chez les enfants atteints de nanisme, vient d'obtenir un financement privé de 35 millions USD.
TherAchon, la société d'Elvire Gouze, lève 35 millions USD pour développer un traitement pour le nanisme

Logo Therachon

L'achondroplasie est une maladie génétique dans laquelle une mutation ponctuelle du gène codant FGFR3 cause un retard de la croissance osseuse et une malformation du cartilage. Elle touche environ un enfant parmi 15 000 naissances et est la cause majeure du nanisme. Elle est caractérisée par une petitesse disproportionnée des membres et d'autres difformités du squelette entraînant des comorbidités significatives telles qu'une compression de la moelle épinière et une espérance de vie réduite. Il y a environ 200 000 patients achondroplasiques dans le monde.

La société OrbiMed a mené le financement de Série A et a été rejointe par New Enterprise Associates (NEA), ainsi que les investisseurs existants Inserm Transfert Initiative (ITI) et Versant Ventures. 

« Ce financement valide le travail que nous avons réalisé au sein du centre méditerranéen de médecine moléculaire (UNS/Inserm) au cours des six dernières années et des efforts que nous avons réalisé avec Matthieu Coutet sur l’émergence d’une nouvelle société de biothérapie à Nice», a déclaré Elvire Gouze, chercheur Inserm et fondatrice et conseillère scientifique de Therachon. « Nous avons découvert une nouvelle thérapie protéique qui a rétabli la croissance normale du squelette et réduit les comorbidités dans des modèles animaux de la maladie. Si nous pouvons démontrer les mêmes effets chez l'homme, cela pourrait améliorer radicalement la vie des patients atteints d'achondroplasie. »

« Quand nous avons rencontré Elvire Gouze et découvert son approche innovante, nous avons été enthousiasmés à l'idée de travailler avec elle pour développer un traitement qui changera pour toujours la vie des enfants atteints d'achondroplasie », a déclaré Tom Woiwode, Président du Conseil d'administration et Managing Partner chez Versant Ventures, qui a essaimé Therachon avec ITI en 2014. « Nous sommes ravis d'avoir formé un syndicat international exceptionnel pour soutenir la société à l'heure où nous faisons avancer le programme vers des essais cliniques. »

En 2013, des chercheurs du laboratoire du Dr. Gouze ont publié un article fondamental dans la revue Science Translational Medicine selon lequel une version leurre soluble de FGFR3 augmentait la longueur de l'os et réduisait les complications associées à l'achondroplasie chez des souris qui présentaient la même mutation génétique que les humains achondroplasiques.

Pour en savoir plus, consulter www.therachon.com.

Source : TherAchon