Un partenariat d’excellence en mathématiques entre les 2 rives de la Méditerranée

L’UNS et ses partenaires marocains, tunisiens et algériens ont finalisé le mardi 17 janvier au château de Valrose la convention de création du groupement de recherche international euro-maghrébin de mathématiques et leurs interactions (GE2MI). Il a pour objectif de pérenniser et amplifier les actions menées depuis 2009 dans le cadre du laboratoire international associé euro-maghrébin de mathématiques et de leurs interactions (LEM2I).
Un partenariat d’excellence en mathématiques entre les 2 rives de la Méditerranée

Frédérique Vidal, Présidente de l'UNS, entourée des partenaires du GRI GE2MI - crédit photo © A. Macarri

C’est en 2009 lors d’un colloque international qui s‘est tenu à l’UNS qu’est né le laboratoire international associé euro-maghrébin. L’idée des membres fondateurs que sont le CNRS, l’Ecole polytechnique et les universités Nice Sophia Antipolis, Blaise Pascal de Clermont Ferrand, de Pau et des Pays de l’Adour, avec des partenaires de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie, était de dynamiser la coopération franco-maghrébine en mathématiques dans une perspective d’excellence. « De ce partenariat, plus de 100 articles scientifiques co-signés sont parus, 5 colloques internationaux ont été organisés ainsi que 12 écoles d’été, 6 étudiants de Tunisie, du Maroc et d’Algérie ont été accueillis au sein du master de mathématiques de l’UNS en bénéficiant de bourses de 10 000 euros », rappelle Frédérique Vidal, Présidente de l’UNS lors de la signature de l’accord.

Depuis 2014, 8 autres partenaires européens ont rejoint ce groupement : côté français l'Ecole Centrale Marseille et les universités d’Aix-Marseille, Pierre et Marie Curie et Paris Diderot (Paris 7), mais également les espagnols du Basque Center for Applied Mathematics et du Departemento de Matematicas Universidad autonoma de Madrid, les italiens de la scuola normale superior et les portugais de la faculdade de ciencias da Universidade de Lisboa. Et de laboratoire international, la structure est passée au groupement de recherche international, permettant ainsi de prolonger les 4 années d’activité du laboratoire en incluant ces nouveaux partenaires européens méditerranéens.

Le GE2MI est basé avant tout sur une coopération scientifique comme l’a rappelé Christop Sorger de l’Institut National des Sciences Mathématiques et leurs Interactions au CNRS. Au-delà, des publications scientifiques et des rencontres régulières entre les partenaires autour de workshop, écoles d’été, conférences et colloques, un soutien important à la formation des étudiants en masters et doctorats va être apporté par ce groupement, nous explique Gilles Lebeau, ancien directeur du laboratoire JA Dieudonné et à l’initiative de la création de ce laboratoire international et aujourd’hui du groupement de recherche. Cela permet à l’UNS de faire venir de bons étudiants des pays du Maghreb, sévèrement sélectionnés soit dans le cadre du master en mathématiques de l’UNS soit dans le cadre de co-tutelle de thèses.