Victorita Dolean, lauréate du prix Bull Joseph Fourier 2015

Victorita Dolean, maitre de conférences au laboratoire JA Dieudonné, a reçu, le 12 avril dernier, le prix Bull - Joseph Fourier 2015 pour ses travaux de recherche permettant un diagnostic ultra-rapide des AVC et donc une meilleure prise en charge des patients. Ses travaux, financés par l'ANR, sont issus d'une collaboration entre le laboratoire de mathématiques JA Dieudonné et le laboratoire d'Electronique, Antennes et Télécommunication de l'UNS, le laboratoire J-L Lions de l'Université de Pierre et Marie Curie (UPMC) et l'Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT).
Victorita Dolean, lauréate du prix Bull Joseph Fourier 2015

Victorita Dolean - Credit photo © A. Macarri

Le prix Joseph Fourier récompense chaque année des travaux de R&D permettant l'accelération du développement de la simulation numérique à grande échelle en France en soulevant des défis algorithmiques liés à des applications complexes notamment dans le domaine de la médecine.

Cette année, ce sont les travaux réalisés conjointement par Victorita Dolean, maitre de conférence au laboratoire de Mathématiques JA Dieudonné de l'UNS, Frédéric Nataf, Frédéric Hecht et Pierre-Henri Tournier du laboratoire J-L Lions de l'UPMC et Pierre Jolivet, de l'Institut de Recherche en Informatique de Toulouse, qui ont été récompensés du premier prix de 15 000 euros.

Ces travaux de recherche permettent la différenciation en moins de 15 minutes entre les 2 types d'AVC (ischémique et hémorragique) grâce à une technique d'imagerie médicale basée sur les micro-ondes, moins coûteuse que l'IRM et moins nocive que les rayons X. Ces travaux vont probablement permettre de sauver des vies humaines : en effet, la rapidité de détection et de caractérisation d'un AVC est déterminante dans la prise en charge et la survie d'un patient. En collaboration avec EMTensor GmbH, une société autrichienne d'imagerie médicale et électromagnétique, les chercheurs espèrent mettre en place un appareil portatif peu coûteux pour détecter en temps réel la nature de l'AVC et adapter le traitement.

Ces recherches sont financées par l'ANR (projet MEDIMAX dans le cadre du programme ´Modeles numériques), qui combine l'imagerie médicale à la puissance des supercalculateurs. Elles ont également été possible grâce au développement de deux outils dont les codes source sont ouverts, développés à l'UPMC : FreeFem++ d'une part qui permet de générer une image tridimensionnelle du cerveau en résolvant des équations de Maxwell (base de l’électromagnétisme) et HPDDM (High Performance Domain Decomposition Method) d'autre part, une bibliothèque de calcul très puissante qui résout des problèmes d’une grande complexité

Victorita Dolean, qui partage son temps entre le Laboratoire d'Electronique Antennes et télécommunications et le laboratoire JA Dieudonné, est responsable locale du programme ANR et de la partie "Calculs" du projet.