Youssef Jaadi, le Champion de France Universitaire de cross

Le 12 décembre dernier, Youssef Jaadi, étudiant en STAPS à l’UNS devenait champion de France Universitaire de Cross. Il nous explique comment sport de haut niveau et cursus universitaire cohabitent. Il nous parle des grands rendez-vous nationaux et internationaux en 2015, sur lesquels il représentera l’UNS…
Youssef Jaadi, le Champion de France Universitaire de cross

Youssef Jaadi

Youssef peux-tu te présenter aux lecteurs du FilUNS et nous dire quel a été ton parcours avant d’arriver à l’UNS ?

J’ai 23 ans, bientôt 24, je fais de l’athlétisme depuis l’âge de 12 ans, je cours le 1500m et le 5000m. J’ai stoppé un moment car je n’arrivais pas à trouver l’équilibre entre le sport et ma scolarité, j’ai donné la priorité à mon parcours scolaire. J’ai repris la compétition en Cadet, c’est à ce moment là que j’ai fait les plus gros progrès, j’ai fini 3eme des Championnats scolaires du Maroc sur 3000m . J’ai alors couru en équipe nationale durant un court moment puis j’ai du à nouveau m’arrêter, l’année du Baccalauréat, encore une fois du fait de la difficulté à équilibrer sport et études. Mes nombreuses discussions avec le Directeur Techniques de la Fédération pour trouver une solution n’ont pas réussi à aboutir. Après avoir obtenu un  Bac scientifique en physique – chimie, je suis rentré à l’Institut Royal de Formation des Cadres à Salé. Ce centre est l’identique du STAPS, calé sur le modèle de l’INSEP en France, à une différence majeure près : il n’offre pas de parcours sport-études. On ne peut qu’y suivre des études, chacun doit trouver des solutions pour poursuivre sa carrière sportive. J’y ai passé trois ans et validé tous les semestres. J’ai alors voulu faire un master en France car au Maroc il n’existe pas de Master en entrainement sportif. J’ai passé une année à effectuer toutes les démarches pour venir en France, j’ai passé le TCF (le Test de Connaissance du Français). J’ai eu un score suffisant. J’ai été sélectionné en STAPS, sur le Master 1 préparation physique et ré-athlétisation dans le même temps. Je suis arrivé à Nice en septembre 2014.

Comment s’articule à présent ton parcours de sportif de haut niveau et le suivi de tes études à l ‘UNS ?

Franchement, le parcours de sportif de haut niveau et le suivi d’études reste un exercice compliqué. Les profs en STAPS sont à l’écoute de mes besoins et adaptent les cours, voire le passage des partiels selon les circonstances. C’est ce que permet notamment le statut de sportif de haut niveau. Ce statut te permet de demander aux profs de t’envoyer les cours même si ceux-ci ne sont pas disponibles en ligne. Il permet aussi de ne pas être soumis à une obligation d’assiduité en cours. Je ne suis pas tenu d’être soumis au contrôle continu et j’ai la possibilité de passer l’ensemble de mes examens en fin de semestre. Ce n’est pas forcément un avantage car le contrôle des connaissances permet de ne pas tout miser sur une seule session d’examens. J’essaie donc d’être le plus assidu possible. Durant ce premier trimestre, je n’ai pas rencontré que des problèmes d’emploi du temps mais également d’adaptation. Le contexte à Nice est complètement différent de celui de Rabat et il a fallu que je m’équilibre, c’est à peu près bon à présent…

Raconte nous ta participation et ta victoire aux championnat de France Universitaire de Cross ?

C’était drôle… Dans le journal ils ont titré « le méconnu… ». Personne ne me connaissait et ne prêtait attention à moi. Je savais qu’il y avait les frères Gras et les frères Lonjou mais je n’avais jamais couru avec eux, je ne savais pas comment ça se passerait. Je suis parti un peu derrière. Au départ je me suis adapté à la course. Après 3000 mètre de course j’ai appliqué un changement de rythme et je me suis rendu compte que je dominais. Sur le dernier 2000 mètre j’ai accéléré et personne n’a pu me suivre, j’ai fini seul.

 Quels sont tes objectifs à présent, en sport universitaire et toutes compétitions confondues ?

En sport universitaire je participerai tout d’abord aux championnats de France cet été. Je vise ensuite les Universiades. Ce sont un peu les Jeux Olympiques universitaires. Ils se dérouleront en Corée cette année. Les minimas sont un peu élevés, il faut courir le 1500m en moins de 3min.40s et le 5000 en moins de 13min.50s c’est du haut niveau. Il va falloir que d’ici là je participe à un maximum de compétitions sur ces deux distances. J’espère réussir à faire les minimas, mon meilleur temps à ce jour est 3min.44s sur 1500m. Participer à cette compétition serait un véritable tremplin pour une carrière internationale. Pour le reste mes objectifs ne sont pas encore vraiment définis, on se découvre avec mon nouvel entraîneur Clément Rubechi.  Je me suis testé sur 10 kilomètres il y a deux semaines sur la Prom’ Classique. J’ai fini 6eme en 29min. 23s après être resté 3e jusqu’au 8eme kilomètre. J’ai été victime d’une douleur lombaire que je soigne actuellement. Je vais courir le 5000m du meeting de Carquefou, en série élite normalement, pour essayer d’atteindre les minimas de 13’50. Après on verra.

On te souhaite beaucoup de réussite Youssef, nous donnerons la possibilité à toute la communauté UNS de suivre tes performances sur le FIlUNS et sur les réseaux sociaux !


Propos recueillis par Christophe Rousseau - Photos Aurélie Macarri