Usages et usagers des technologies numériques en travail social

Le Réseau Universitaire des Formations du Social (RUFS) organise son séminaire à l’IUT Nice Côte d’Azur au département carrières sociales à Menton. Rendez-vous le jeudi 3 décembre de 14h à 18h dans les locaux de l’IUT (58, chemin du collège – 06500 Menton).
Quand ? Le 03-12-2015,
de 14:00 à 18:00
Où ? IUT (58, chemin du collège – 06500 Menton)
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

De l’enfance au grand âge, les technologies numériques offrent des usages de plus en plus variés dans notre quotidien comme pour la plupart de nos activités professionnelles. Nous sommes toutes et tous, à des degrés divers, des usagers de ces technologies. Les « digital native » ne feront sans doute qu’amplifier ces usages et les expérimentations qui – sous le sceau de l’innovation – peuvent déjà se décliner à l’envi d’un bout à l’autre de l’existence : des Twittclasses http://www.twittclasses.fr/ dès l’enseignement primaire où les petits sont déjà « accrocs » [@Maritouit (19/09/2015) : « Maîtresse, regarde sur ton téléphone si les lutins ou les nounours nous ont répondu »] au robot humanoïde ou d’apparence animale qualifié d’émotionnel aux effets bénéfiques pour les résidents en EHPAD http://www.phoque-paro.fr qui « cligne des yeux, remue la queue, actionne ses nageoires, couine si on le caresse trop fort » (Mnh revue, 189, août 2015 : 21). Univers virtuels, monde en réseaux sous domination des « big datas », vie hyperconnectée avec une quantification et mémorisation de nos activités des plus vitales aux plus communes : ces technologies promues en dispositifs ou en systèmes intelligents conditionnent voire préforment bel et bien nos existences dites modernes. Ces exemples et évolutions peuvent faire sourire ou frémir alimentant en permanence et avec passion les débats entre technophiles et technophobes, entre attrait et peur…

Le travail social, comme champ professionnel et champ de pratiques où prime encore le contact interpersonnel en coprésence physique, n’échappe bien évidemment pas à ces évolutions. Elles ont, entre autres, déjà été : 

-          Posées dans un rapport du Conseil supérieur du travail social (CSTS) Nouvelles technologies de l’information et de la communication et travail social en 2001 ;

-          Problématisées sous la notion de « sociotique » en 2004 et 2006 pour caractériser certaines formes et intentions de communication en intervention sociale ; 

-          Ciblées avec le développement de l’Internet et celui d’un « agir collectif communautaire » dans un autre rapport du CSTS sur l’intervention sociale d’intérêt collectif en 2010 ;

-          Confirmées en 2015 dans le plan d’action interministériel en faveur du travail et du développement social suite aux États généraux du travail social avec l’élaboration d’un plan numérique pour le travail social.

De nombreuses expérimentations sont en cours dans tous les segments du champ et la réflexion se poursuit avec ce séminaire du RUFS avec une double ambition :

-          Mieux qualifier les usages de ces technologies en fonction des différents publics pris en charge ;

-          Identifier en quoi ces évolutions impactent la formation et la recherche en travail social.

Téléchargez le programme