Patrice

Ergonome - Inria, il pense l’humain dans l’innovation.

Responsabilités


Distinctions

Biographie

Quelle est votre formation initiale ?

Après avoir suivi une formation littéraire qui a abouti à une Maîtrise de Lettres modernes, je me suis orienté dans la gestion de projet multimédia et suis devenu logiquement webmaster et chef de projet web. Après avoir intégré une agence digitale en tant que designer d’expérience utilisateur, j’ai décidé après 10 ans dans la vie professionnelle de m’inscrire au Master Sociologie et Ergonomie des technologies numériques de l’Université Nice Sophia Antipolis que j’ai réussi en 2013. J’ai commencé ensuite comme ergonome indépendant et je suis venu travailler à l’INRIA dans le cadre d’un projet de recherche et développement qui a pour objectif de numériser les usages fondés sur la réalisation de démarches administratives ou commerciales tout en conférant à l’utilisateur le contrôle exclusif de ses données.

Quel est le travail d’un ergonome IHM (Interactions Homme-Machine) ?

En tant que spécialiste des interactions homme-machine, l’ergonome privilégie le point de vue de l’utilisateur dans le développement de dispositifs innovants ; il analyse les dimensions cognitives et sociologiques des interactions afin de concevoir des dispositifs ou des interfaces simples et efficaces qui répondent aux besoins des utilisateurs. Il s’agit également d’évaluer les usages et les interactions avec le dispositif afin de vérifier l’adéquation de la solution avec les besoins de l’utilisateur, ses capacités et les objectifs du projet.

Selon vous, quelles sont les qualités nécessaires pour devenir ergonome ?

Il faut être curieux, doté d’un bon sens de l’observation et de bonnes capacités d'analyse. Il faut également savoir adapter sa méthodologie pour exercer dans des contextes toujours différents. Outre une solide culture générale, scientifique et technologique, l’activité d’ergonome nécessite aussi d’être doté d’un excellent relationnel pour communiquer avec l’ensemble des parties prenantes d’un projet et trouver les bons compromis. Enfin, être créatif et novateur est un atout supplémentaire car parfois l’ergonome est amené à formuler des solutions qui n'existent pas encore.

En quoi ce métier est-il un métier d’avenir ?

Face à la transformation numérique des usages et des objets, l’ergonomie ainsi que les autres approches de conception centrées sur l’utilisateur sont un atout indéniable d’innovation, de prospection ou d’amélioration continue. En explorant ou en créant de nouveaux usages, en cherchant à comprendre les motivations qui poussent les utilisateurs à adopter une solution, en identifiant et anticipant les obstacles qui peuvent dissuader l’utilisateur d’adopter un produit, l’ergonomie contribue à proposer des produits intuitifs en phase avec les attentes des utilisateurs et les besoins du marché.