Master 2 Droit de l'Environnement des Espaces et Ressources Maritimes et de l'Aménagement du Littoral, (DEERMAL) (Professionnel)

Logo

Master 2 Droit de l'Environnement des Espaces et Ressources Maritimes et de l'Aménagement du Littoral, (DEERMAL) (Professionnel)

Présentation

Composante :
Domaine :
Mention :
Droit International et Européen
Spécialité :
Droit de l'Environnement des Espaces et Ressources Maritimes et de l'Aménagement du Littoral
Année de sortie :
Effectifs :
20 étudiants
Lieu(x) de formation :
Objectifs :

La formation vise une spécialisation juridique de haut niveau dans le secteur environnemental et maritime, notamment de ses applications dans le milieu marin et de l'aménagement du littoral. Elle permet également par certains enseignements de sensibiliser les juristes aux questions scientifiques et techniques indispensables à leurs activités environnementales et maritimes.

Savoir-faire et Compétences :
  • Accéder à des fonctions d'encadrement dans la fonction publique nationale et territoriale,
  • Acquérir une spécialisation en droit de l'environnement, droit de la mer et des activités maritimes dans les professions libérales (avocats, experts agréés auprès des tribunaux, auditeurs notamment),
  • Accéder à des fonctions de juristes d’entreprises impliquant une bonne spécialisation environnementale et maritime (compagnies de transports maritimes, sociétés de gestion portuaire, « shipshandler » etc.),
  • Postuler à des postes de fonctionnaires internationaux dans les organisations internationales à vocation maritime et/ou environnementale, totalement ou partiellement (Union Européenne, ONU, OMI, FAO, PNUE, UNESCO, Banque Mondiale, OCDE etc.).

Admission

Conditions :

Niveau de recrutement :
Cette formation s'adresse aux étudiants juristes, notamment titulaires du Master 1 Droit International et Européen, politistes et économistes ainsi qu'aux étudiants issus d'un Master 1 ou équivalent.

L'admission se fait par sélection sur dossier.

Langues :

Les enseignements étant dispensés en langue française, une excellente maîtrise, à l'écrit comme à l'oral, est un pré-requis pour suivre cette formation.

Toutefois, la maîtrise de la langue anglaise est indispensable aux étudiants se destinant aux carrières du droit international.

Inscription :
Pour l'année universitaire 2016-2017, les candidatures sont dématérialisées. Toutes les informations sur le site de l'IDPD : candidatures 2016-2017
Après acceptation par le responsable pédagogique de la formation, l'inscription administrative se fait sur le site de l'Université Nice Sophia Antipolis.
inscrptions 2016-2017
 
Tarifs :
Les tarifs sont consultables sur le site Internet www.unice.fr à partir du mois de juillet et sont soumis à modification à chaque rentrée.
Consulter les tarifs : http://unice.fr/inscription-reinscription/tarifs
Formation continue :
Pour une inscription en Master 2 en formation continue, prière de consulter le site d'Asure Formation : http://www.unice.fr/asure/

Programme

Programme :
1er semestre
UE Fondamentale (3x20h)
  • Droit de la mer et droit maritime, M. LEHARDY, MCF à l'UNS
  • Droit de l’environnement marin et littoral, M.LEHARDY, MCF à l'UNS / A.LAGELLE, MCF à l'UNS
  • Les principes généraux du droit de l’environnement et de l’aménagement du territoire, A.RAINAUD, MCF à l'UNS

UE de Spécialisation (4x15h)
  • Droit des ressources biologiques et énergétiques maritimes, F. SCHNEIDER, Juriste.
  • Principes de la gestion intégrée du littoral : approche de droit communautaire, J.-C. MARTIN, Professeur à l'UNS
  • Droit portuaire, J. BETHENOD, Avocat / A. ROUDAUT LAFON, Directrice des Affaires Maritimes (Monaco).
  • Sciences marines et développement durable, Ch. TAFANI, Professeur associé
  • Anglais professionnel : C. GALLIANI et D. HAIK, professeurs d'anglais
  • Introduction au droit de l’Union européenne, J. AUVRET-FINCK, Professeure à l'UNS, cours optionnel mutualisé
 
2ème semestre
UE Fondamentale (2x15h)
  • Contentieux afférent au droit de l’environnement marin et littoral, A.RAINAUD, MCF à l'UNS
  • Droit administratif du domaine public maritime et du littoral, L.-J. PALOUX, Avocat
UE de Spécialisation
  • Droit de la responsabilité civile et pénale en matière environnementale, C. ORENGO, Avocate
  • Droit des aires marines protégées : aspects nationaux et internationaux, M. LEHARDY, MCF à l'UNS
  • Mécanismes juridiques applicables à la navigation de plaisance et aux ports de plaisance, L.MONSAINGEON, Expert
Ateliers : Les compétences environnementales et maritimes des collectivités territoriales (2x10h)
  • L’action de L’Etat en mer, P.DEZERAUD
  • L’action des collectivités locales en matière environnementale et maritime, Conférenciers : (Avocats, Affaires Maritimes Nice, Nice Métropole) 
  • Anglais professionnel, C. GALLIANI et D. HAIK, professeurs d'anglais
Rythme de la formation :
Les enseignements sont répartis sur deux semestres, plusieurs jours par semaine. Certains cours ont lieu le soir, après 17h00. Nous recevons régulièrement des professeurs invités ainsi que des conférenciers, ponctuellement.
Contrôle de connaissance :

Voir les modalités de contrôles des connaissances sur la fiche de présentation de la formation disponible sur le site de l'UFR I.D.P.D : www.unice.fr/idpd

Débouchés

Poursuite d'études :
  • Attractivité globale pour les étudiants français
    •  souhaitant intégrer le barreau avec une spécialité environnementale correspondant au développement de ce contentieux sur le plan local devant l’ensemble des juridictions administratives et civiles
    • souhaitant travailler dans les collectivités locales qui sont de plus en plus confrontées à la multiplication du contentieux environnemental et maritime suite à l’augmentation de leur compétence du fait de la décentralisation.
  • Forte attractivité pour les étudiants juristes étrangers notamment en provenance du bassin méditerranéen
    • souhaitant intégrer les administrations environnementales de leur pays dont les activités se développent fortement ;
    • souhaitant compléter leur formation d’avocat dans le domaine maritime et environnemental compte tenu de l’évolution du contentieux dans ces domaines dans leur pays.
Emplois et métiers possibles :
Juriste en entreprise - juriste dans administrations centrales et les collectivités locales (tant nationales qu'étrangères) - avocat - magistrat (judiciaire et administratif) - juriste d'organisation internationale - juriste dans les ONG à vocation maritime et environnementale - journaliste.