L’innovation managériale, ou comment manager le travail pour concilier bien-être et performance ?

La 3ème édition du Workshop sur l’innovation managériale, organisée par l’UPE06 et l’IAE Nice a accueilli (malgré la grève), le mardi 5 février au sein de l’école universitaire de management de l’Université Côte d’Azur, 90 chefs d’entreprise, managers, entrepreneurs, enseignants-chercheurs et doctorants.

Le comité de pilotage, constitué de Nathalie Garelli-Milius et Laetitia Pineau (chefs d’entreprise et membres de la commission Enseignement Supérieur Innovation et Recherche - ESIR de l’UPE06), Sébastien Mirenzi (chargé de communication de l’UPE06), Sabrina Loufrani (Professeur des Universités à l’IAE Nice) et Virginie Moro-Garcia (chargée de communication de l’IAE Nice), avait pour l’occasion missionné cinq étudiantes du Master 2 Communication organisationnelle de l’IAE Nice, afin d’assurer la gestion et l’organisation du workshop.

Sabrina Loufrani, Professeur des Universités en Sciences du Management à l’IAE Nice, a ouvert la conférence en présentant la thématique retenue pour cette 3ème édition : « comment manager le travail pour concilier bien-être et performance ? ». Elle a notamment insisté sur les grandes mutations actuelles du travail : révolution numérique, rapport intensifié au temps de travail, travail collaboratif, ou encore nouveaux espaces de travail. Dans ce contexte en perpétuelle évolution, que veut dire être bien dans son travail ? Peut-on avoir du plaisir à travailler ? En quoi le management de la qualité de vie au travail permet-il de concilier bien-être des salariés et performance des entreprises ? Comment préparer et former les managers au rôle de manager de la qualité de vie au travail ? Ce sont à ces questions que les trois conférenciers ont apporté des éléments de réponse, selon trois visions complémentaires. La 1ère vision a été universitaire. Marc Valax, Professeur des Universités en management des ressources humaines à l’IAE Lyon, a partagé les résultats de ses recherches dans des entreprises telles que Emirates et 3M sur la performance et le bien-être des équipes, en insistant notamment sur le rôle essentiel de l’empowerment pour ne plus avoir du pouvoir sur les autres, mais du pouvoir avec les autres. La 2ème vision a été institutionnelle. Béatrice Sarazin, chargée de mission à l’ANACT - l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail, est venue présenter la mission « Faire Ecole » prolongée par le travail du réseau ANACT-ARACT sur le « management du travail ». Il s’agit d’investiguer la façon dont la préoccupation pour la qualité de vie au travail est reçue par les managers et la façon dont cette problématique est prise en compte dans leurs cursus de formation. Enfin, la 3ème vision était celle de l’entreprise. Anne Cagnard, co-fondatrice et directrice des Ressources Humaines et de Production chez Convers Telemarketing, est venue témoigner des nombreuses actions mises en place dans cette entreprise pour favoriser le bien-être des collaborateurs. Lors de sa présentation, elle a pu démontrer aux participants comment Convers (baptisée ainsi en référence à la « conversation » et non aux célèbres baskets américaines) a fait concrètement de la performance sociale une véritable stratégie du développement économique de l’entreprise en donnant une place de premier ordre aux managers de proximité dans cette dynamique. Les idées clés de la conférence ont été illustrées en direct par la facilitatrice graphique Magali Bourry.

Les participants se sont ensuite répartis en quatre ateliers de co-création managériale (aussi appelés manageathons) afin de partager leurs réflexions sur le bien-être et la performance au travail. Ces ateliers ont été animés par deux chefs d’entreprise membre de l’UPE06 (Nathalie Garelli-Milius et Laetitia Pineau) et deux enseignants-chercheurs du Groupe de Recherche en Management (GRM) de l’Université Côte d’Azur (Manuela Bardet et Valérie Hauch). Nathalie Garelli-Milius et Laetitia Pineau avaient spécialement crée une méthode et un canevas (support graphique) permettant aux participants d’échanger et de faire émerger leurs freins mais également les leviers d’action et les voies de progrès. L’objectif étant de constituer un véritable outil de réflexion et de prise de décisions que chacun puisse s’approprier pour dégager des pistes d’innovation managériale en vue de concilier bien-être des collaborateurs et performance.

Pour clôturer cet événement, le Chef Jacques Rolancy a proposé un buffet à la hauteur de son titre de Meilleur Ouvrier de France.

Les premiers retours traduisent la satisfaction des participants qui ont relevé la pertinence du choix de la thématique ainsi que le nouveau format du workshop en matinée. Le souhait de voir reconduire le projet des Rencontres UPE06-IAE pour une quatrième édition a été fortement exprimé.

Retrouvez tous les livrables de l’événement et revivez les moments clés de la journée du 5 février 2019 sur le site officiel des Rencontres