Projets européens


L’aventure Erasmus avec une expérience professionnelle, ça vous tente ?

Ça tombe bien ! L’IAE est coordinateur du projet européen #EMPL-OI, qui regroupe 11 partenaires européens. Ce projet innovant réunit les étudiants, les universités, et les entreprises ; il permet aux étudiants de partir en mobilité Erasmus et de réaliser un stage à temps partiel dans l'entreprise locale en binôme avec un étudiant du pays d’accueil.

Vous pourrez vivre une année intense et riche en rencontres ! C’est aussi l’occasion d’apprendre une nouvelle langue, de construire un réseau professionnel et d’acquérir de nouvelles compétences entrepreneuriales.

Alors n’hésitez pas et venez candidater au projet #EMPL-OI!

Pour plus d'informations :
site : http://empl-oi.eu/
Facebook: https://www.facebook.com/European-project-empl-oi-1525975831031241/

Les partenaires du projet #Empl-oi

  • Université de Nice (France) – Coordinateur du projet
  • Université d’Alcalà  (Espagne)
  • Université Federico II de Naples (Italie)
  • Université Vytautas Magnus de Kaunas (Lithuanie)
  • Université de Lodz (Pologne)
  • EUF (leader d’un consortium réunissant 20 universités en Europe – Campus Europae)
  • ESN International (Erasmus Student Network)
  • Plusieurs entreprises privées qui collaborent avec les universités partenaires (Foundation for Promotion of Entrepreneurship / Lithuanian Business Confederation / Advanticsys / UAB FESTO)

Hormis ces 5 universités, nous comptons 4 autres universités appartenant au projet #EuropeHome (un projet très similaire à #Empl-oi mais qui est coordonnée par l’Université d’Alcalà) qui peuvent fournir des stages aux étudiants Erasmus au sein des entreprises collaboratrices :

  • Université d’Aveiro (Portugal)
  • Université de Thessalonique (Grèce)
  • Université de Lettonie (à Riga - Lettonie)
  • Université Technique de Lodz (Pologne)

 Vision et Mission

L’objectif général du projet est de relever le défi de l’employabilité des étudiants dans les domaines de la Gestion d’entreprise, de l’économie, de l’ingénierie et de l’informatique ; mais aussi de renforcer la qualité de l’éducation en ciblant quatre priorités :

  • L’employabilité et l’éducation entrepreneuriale – dans le but de cibler les compétences et attitudes liés à l’entrepreneuriat en équipant les diplômés de connaissances et comportements à adopter en entreprise, via le développement de plusieurs modules et matériels d’apprentissage.
  • Pertinence de l’éducation – Afin de s’attaquer aux décalages existants au niveau des compétences estudiantines ; de fournir des informations relatives à la qualité de l’enseignement délivrée par les universités ; et enfin de proposer des solutions.
  • Employabilité et mobilité  - dans le but de maximiser l’impact de la mobilité internationale Erasmus sur le plan académique et professionnel ; combiner à la fois la formation éducative et le stage à temps partiel pour les étudiants Erasmus entrants.
  • Employabilité et l’internationalisation “à domicile” – Pour encourager les étudiants locaux (n’effectuant pas de mobilités) de participer à un stage à temps partiel en binôme avec un étudiant Erasmus (les stages à temps partiels seront effectués en tandem dès que possible)

La vision ultime du projet est de créer un écosystème structuré et bénéfique pour la coopération université-entreprises (esprit gagnant/gagnant) et des modèles d’études qui incitent les étudiants à agir au-delà des frontière nationale. 

The EU has adopted, within the modernisation agenda for higher education systems in Europe, the very ambitious goal of reaching 20% of mobile students by 2020. While in some member states this number is far from being reached, in other member states, such as the Grand Duchy of Luxembourg, over 95% of students spend part of their studies abroad. However, the aim of making mobility rather the rule than the exception considerably increases the administrative burden on higher education institutions and the need to remove the obstacles to student mobility.

In the process of organising credit mobility, students and higher education staff members must conclude trilateral Learning Agreements that are the basis for the recognition of academic qualifications obtained abroad. As identified by the PRIME survey, conducted by the Erasmus Student Network in 2010-11, the Learning Agreements are a cornerstone and at the same time one main obstacle to the smooth organisation of credit mobility. The interlocutors are indeed not clearly defined, the information needed to build the agreements rarely available online and the possibility that students change their learning agreement after their arrival at the receiving HEIs lies at 75%. In the same survey, some LLP National Agencies suggested building an online tool to prepare, approve and revise Learning Agreements in an online environment and this is what this project intends to do.

The objective of the project is to enable students to prepare their Learning Agreements within an online system that will then allow them to liaise with the coordinators of sending and receiving higher education institutions to finalise the document, approve and sign it online. This process therefore transfers a paper-based workflow, which is reliant on timely postal deliveries for signature purposes, into an online system that will allow students to gain considerable time when preparing their studies abroad and induce a greater degree of flexibility and efficiency when needing to revise the Learning Agreement. The online software will also allow higher education institutions to mainstream the workflows of the management of the learning agreements to render the process of approving and managing them more efficient, and thus freeing up time for the staff members to work on other international relation activities or improve the quality of credit mobility.

Partners: European University Foundation, Lodz University of Technology, University of Luxembourg, University of Lorraine, University of Nice Sophia Antipolis, University of Aveiro,  European Humanities University and the Erasmus Student Network.

Website link: https://learning-agreement.eu/start/