UCA dans l'Observatoire Stratégique des Mondes Méditerranéens

Université Côte d'Azur participe à l'Observatoire Stratégique des Mondes Méditerranéens, créé en octobre 2019, pour fédérer les chercheurs volontaires des universités de la Région SUD, de la FMES, avec le soutien des trois corps de l'Armée. La coordination de la participation d'Université Côte d'Azur (réunissant des chercheurs de plusieurs laboratoires) à l'OS2M a été confiée à l'IDPD.

 

Programme du colloque de lancement : TOULON, 18 octobre 2019

 

Déclaration commune signée par les partenaires créant l'OS2M

 

La Région Sud-Provence Alpes Côte d’Azur réunit de nombreuses compétences sur les enjeux du bassin méditerranéen. Parmi elles trois universités (Aix-Marseille Université, Université Côte d'Azur et Université de Toulon), un institut d’études politiques (Science Po - Aix), des Etats-majors régionaux des trois armées et un Laboratoire d’idées (FMES) réfléchissent et produisent des travaux sur ces sujets. 

L’Observatoire Stratégique des Mondes Méditerranéens est un outil destiné à favoriser la synergie de ces différents acteurs.

Cet observatoire permanent est :

-       un creuset de réflexion pluridisciplinaire sur les enjeux stratégiques du bassin méditerranéen ;

-       un outil d’information sur ces enjeux ;

-       une vitrine autoportée par les chercheurs régionaux destinée à mieux faire connaître le fruit de leurs recherches ;

-       une référence permettant de valoriser la recherche en Région Sud et de capter les études jusque-là confiées à des organismes essentiellement parisiens.

-       une « pépinière » pouvant aider les doctorants à se faire connaître des institutions et des entreprises concernées par les enjeux de défense et de sécurité du bassin méditerranéen.

 

L’objectif de cet observatoire est de fédérer les chercheurs et les acteurs de la défense et de l’industrie de la Région Sud Provence – Alpes – Côte d’Azur, de toutes disciplines et spécialités, pour une meilleure évaluation et compréhension des risques et enjeux du bassin méditerranéen. Cela se traduit par l’organisation de séminaires et de colloques et la publication de travaux communs.

Valorisant le renouvellement des expertises et s’appuyant sur la complémentarité des compétences qu’offrent les établissements de la Région Sud sur l’espace méditerranéen, il sollicite des financements ministériels, européens ou privés pour la conduite d’études spécifiques.

Le vivier de chercheurs volontaires issus de tous les établissements du consortium, celui des militaires des trois corps d'Armée et les partenaires provenant du monde industriel qui composent cet observatoire permettent d’offrir des champs de compétences et d’expertises dans les domaines des risques politiques, sociaux, environnementaux, économiques et des relations internationales.