Stratégie des RI

Le déploiement de l'action internationale est au cœur du projet de développement de l'Université Nice Sophia Antipolis et s'inscrit dans une volonté politique forte de l'établissement, sous l'impulsion de son Président, le Professeur Emmanuel TRIC, et dans le cadre de la COMUE Université Côte d’Azur (UCA).
Stratégie des RI

Stratégie des Relations Internationales

L'action internationale de l'UNS est pilotée par le Vice-président délégué aux relations internationales (qui est également VPRI d’UCA), sous l'impulsion du Président de l'UNS et en coopération étroite avec plusieurs Vice-présidents, notamment le Vice-président en charge de la stratégie et du développement, la Vice-présidente de la Commission Recherche et la Vice-présidente de la CFVU. Cette action internationale s’inscrit pleinement dans une politique de site, portée par UCA et établie en coordination avec les autres acteurs majeurs du territoire de la Côte d’Azur.

Au sein de l’UNS, la Commission des RI (CORI), composée des assesseurs délégués aux relations internationales de toutes les composantes, est notamment un organe de concertation sur la stratégie opérationnelle des relations internationales de l'établissement.

Si l'UNS a conclu des accords de coopération avec un grand nombre de partenaires, elle s'attache à développer, dans chaque zone géographique, des partenariats privilégiés avec des universités identifiées, y compris au regard d’enjeux territoriaux et sociétaux.

Les partenariats établis couvrent tous les continents du globe. L'UNS a déployé toutefois particulièrement son action internationale vers l'Europe de l'Est, l'Eurasie, l'Asie (Vietnam, Chine) et l'Afrique (du nord principalement). L'UNS développe actuellement aussi des coopération avec l'Amérique du Nord (Canada, Etats-Unis) et l'Amérique du Sud (Brésil, Chili, Colombie...).

L'UNS conduit une coopération très encadrée, dans le cadre de multiples projets européens (Erasmus + et H2020) ou nationaux (Campus France), ainsi qu'au travers de conventions de coopération bilatérales, ou dans le cadre de consortiums.

Dans ses relations bilatérales, l'UNS privilégie le montage de doubles-diplômes, en ayant également recours à la délocalisation de diplômes dans des pays en demande de formations complémentaires et de renforcement de capacités, comme une première étape vers l'établissement de doubles-diplômes.

 

STRATÉGIE INTERNATIONALE ET EUROPÉENNE DE L'UNS

L’UNS exerce une réelle attractivité internationale. Université pluridisciplinaire, couvrant tous les champs de l’enseignement universitaire, l’UNS coopère avec 393 établissements répartis dans 68 pays. Ces coopérations internationales consistent dans des programmes bilatéraux (doubles diplômes, diplômes conjoints ou délocalisés) ou dans des programmes européens auxquels l’UNS participe de manière très active (Erasmus, Erasmus mundus, External cooperation window, Tempus).
L’UNS est également impliquée dans de nombreux réseaux jouant un rôle clé dans l’internationalisation de l’enseignement supérieur (European University Association, Agence Universitaire de la Francophonie, International Students’ Exchanges Programmes, Crepuq, etc. ).


L’UNS entend aujourd’hui mieux structurer sa stratégie internationale, dans laquelle la mobilité encadrée occupe une place particulière :


- en renforçant sa participation à la construction de l’espace européen de l’enseignement supérieur et de la recherche

L’UNS entretient des relations dans le cadre du Programme Erasmus avec la totalité des pays participants. En outre, l’UNS a des relations privilégiées dans le cadre de l’« Université franco-italienne » et de l’« Université franco-allemande » avec plusieurs établissements en Italie et en Allemagne.
Au sein de l’espace européen, l’UNS entend mener une politique plus volontariste pour accroître les mobilités sortantes (des étudiants, enseignants et personnels de l’UNS), sa participation dans les programmes phares européens d’enseignement, et créer un réseau de doubles diplômes au sein de l’Union européenne.


- en ciblant davantage ses coopérations internationales sur plusieurs zones privilégiées :


L’UNS dispose déjà de réseaux de partenariat académique au travers desquels l’UNS a acquis une expérience solide de la coopération internationale. L’UNS entretient des relations longues et fertiles avec la plupart de ses partenaires. La stratégie de l’UNS est désormais de concentrer ses efforts sur le renforcement des coopérations (formations internationalisées et autres formes nouvelles de coopération en matière de formation) avec certains partenaires.


Si la pluridisciplinarité de l’UNS l’a conduite à établir des partenariats dans toutes les régions du monde, certaines zones géographiques sont également privilégiées :


Espace méditerranéen :
L’UNS renforce des partenariats anciens et privilégiés avec la Tunisie (Sfax, Tunis, Sousse), l’Algérie (Alger, Oran, Constantine, Batna…) le Maroc (Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger / Tétouan), l’Egypte ( Alexandrie, Assiout, Le Caire), le Liban (Beyrouth), Israël (Haïfa, Nethanya), la Turquie (Galatasaray).


Europe centrale et de l’Est :
L’UNS a développé avec succès des liens de coopération étroits avec de nombreux pays d’Europe centrale et orientale : Russie (universités de Moscou, d’Irkoutsk, d’Astrakhan, d’Oulan Oudé, de Yakoutsk, de Khabarovsk…), Moldavie (Chisinau), Serbie (Belgrade et Novi Sad), Slovaquie (Kosice), Montenegro (Podgorica), Roumanie, Macédoine, etc.


Asie (en particulier du Sud-Est) :
Des coopérations plus récentes et plus ciblées sont établies avec le Vietnam (Danang : campus délocalisé avec le soutien de la Banque de Développement de l’Asie et de la Banque Mondiale ; Hanoi : participation au consortium « USTH »).
L’UNS tire également les fruits de sa participation depuis plusieurs années au projet de coopération Erasmus Mundus Mobility with Asia (EMMA), et fait l’objet d’une forte demande en provenance de plusieurs pays, dont le Cambodge, la Thaïlande, l’Inde, ainsi que la Chine. Ces demandes sont appréciées de manière très sélective pour privilégier les coopérations à fort potentiel.


Certains pays d’Amérique :
L’UNS entretient de nombreuses autres relations très ciblées avec des établissements aux États-Unis, au Canada et au Brésil. Sous l’impulsion de certaines composantes, l’UNS s’ouvre à des partenariats vers d’autres pays d’Amérique (Mexique, Chili).


La mobilité est une pierre angulaire au sein de la stratégie internationale de l’UNS. Les groupes cibles des activités de mobilité varient d’une composante de l’UNS à l’autre, voire d’un partenaire à l’autre.
L’UNS entend toutefois accroître ses activités de coopération au niveau du master, du doctorat, ainsi que du post-doctorat. A cette fin, la mise en place de formations conjointes est un outil particulièrement puissant qui est privilégié par l’UNS pour développer la mobilité encadrée.
L’UNS applique une procédure rigoureuse pour conclure les accords de coopération, garantissant la qualité du pilotage de ces formations, et s’attache actuellement à améliorer les conditions d’accueil des enseignants et étudiants étrangers (édition d’un guide d’accueil des étudiants internationaux, création d’un « Service Accueil Mobilité », proposant des prestations spécifiques payantes…)

STRATEGIE INTERNATIONALE ET EUROPÉENNE DE L'UNS