Séminaire pluridisciplinaire GREDEG

Débattre de nos a priori !
Séance du Jeudi 15 octobre 2020
Thème : L’entreprise
13h30 – 15h30 – Gredeg – Sophia Antipolis – amphi Turgot


Le séminaire interne et pluridisciplinaire du GREDEG « Débattre de nos a priori ! », ouvert l’an dernier (pour rappel : http://unice.fr/laboratoires/gredeg/contenus-riches/agenda/seminaires/seminaire-interne-gredeg-debattre-de-nos-a-priori), se poursuit cette année (2 séances sont prévues, l’une à l’automne, l’autre au printemps). L’approche se veut thématique.


Le thème retenu pour la prochaine séance est celui de L’ENTREPRISE.

Présentation générale du séminaire : Le droit, les sciences économiques, les sciences de gestion, la sociologie reposent sur des constructions disciplinaires qui leur sont propres pour l’essentiel. Considérées dans leurs généralités, ces constructions sont appliquées à des objets de toute dimension matérielle, spatiale et temporelle. Comme économiste, chercheur en sciences de gestion, juriste ou sociologue, nous avons une certaine représentation a priori des objets auxquels nous appliquons nos constructions. Ces a priori peuvent être formés de concepts, de paradigmes, de préjugés, de lieux communs, de biais, de non-dits, de perceptions, de compréhensions. Ils peuvent entretenir des liens étroits avec nos disciplines ou y être totalement étrangers. Contrairement à la lecture kantienne des a priori, ces derniers n’ont pas nécessairement une valeur transcendantale.

Ce qui caractérise généralement ces a priori, c’est leur caractère faiblement ou non délibéré (excepté dans les travaux historiques spécialement dédiés à l’évolution de la pensée). Dans la mesure où nous les considérons le plus souvent comme antécédents à nos constructions, où la part d’implicite y est grande, il est difficile de dévoiler – en temps réel – le contenu de ces boîtes noires et autres arrières cours. Et si parfois nous nous livrons à ce type d’analyse, il est rare que nous l’inscrivions dans une perspective pluridisciplinaire.

C’est l’ambition de ce séminaire que de contrarier ce double état des choses.

Coordination du séminaire : Jean-Pierre Allégret, Jean-Sylvestre Bergé, Gérald Gaglio, Anthony Hussenot