Séminaire GREDEG Bentham - Romain Plassard (UCA- GREDEG)

"Théories du déséquilibre : fondements microéconomiques de la macroéconomie et expertise"
Quand ? Le 17-01-2019,
de 10:00 à 12:00
Où ? GREDEG - Bibliothèque
S'adresser à
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal
Welcome coffee à 9h30, Venez nombreux !

Dans le cadre des Séminaires Bentham, nous accueillerons Jeudi 17 janvier dans la bibliothèque, Romain Plassard (UCA, GREDEG). 

Lors de cette 1ère session de l'année 2019, Romain nous présentera ses travaux pour le CNRS dans une présentation intitulée : "Théories du déséquilibre : fondements microéconomiques de la macroéconomie et expertise".

La théorie économique traite de situations choisies par les agents. Pourtant, ces derniers ont parfois l’impression de subir leur niveau d’activité sur les marchés. C’est flagrant en période de crise. La plupart des chômeurs aimeraient travailler au salaire en vigueur, mais n’y parviennent pas. Dans le même temps, des entreprises se sentent forcées de réduire leur production, faute de débouchés. Comment résoudre cette apparente contradiction entre théorie et réalité économiques ? Une solution radicale fut envisagée par Robert E. Lucas (1972, 1975). Ce dernier proposa d’asseoir la macroéconomie sur l’hypothèse que les agents réalisent toujours leurs plans optimisateurs. L’apparente contradiction entre théorie et réalités économiques était donc résolue en faisant comme si elle n’existait pas. Aussi radicale soit-elle, c’est cette solution qui s’est imposée en macroéconomie. Elle n’était pourtant pas la seule envisagée (Michel De Vroey, 2016). Une autre solution avait été suggérée par Don Patinkin (1956), Robert W. Clower (1965) et Axel Leijonhufvud (1968). Elle consistait à construire des modèles où l’offre est différente de la demande sur les marchés. Mes recherches visent à étudier cette solution, dans une perspective historique. Je me concentre sur deux types de modélisation : les modèles d’équilibres avec rationnement et les modèles multi-agents. La première modélisation fut introduite par Robert Barro et Herschel I. Grossman, en 1971. Elle consistait à expliquer la détermination de la production et de l’emploi, dans un modèle d’équilibre général avec rationnement. La seconde modélisation est plus récente : les modèles multi-agents ont émergé dans les années 90, au Santa Fe Institute. Leur spécificité est de simuler le comportement de marchés où des agents hétérogènes, dotés de capacités cognitives limitées, interagissent sans que leurs activités ne soient coordonnées a priori. Mon objectif est de retracer l’histoire de ces modélisations en tenant compte de trois dimensions : la recherche de fondements microéconomiques, la construction d’une macroéconomie appliquée, et son utilisation pour prescrire des politiques économiques. Mon programme de recherche est original en raison de ce choix. Son autre originalité est d’ordre méthodologique.

Avec Muriel Dal Pont Legrand, nous proposons de retracer l’histoire de la macroéconomie multi-agents en organisant un « Witness Seminar ». L’enjeu sera de faire interagir les acteurs clefs de cette histoire, en vue d’expliquer l’émergence et le développement des modèles multi-agents. Cette méthode d’investigation, largement utilisée en histoire des sciences, ne l’a jamais été en histoire de la macroéconomie.