Soutenance de thèse de Mme Sabine EHRSTRÖM : "Analyse de la performance en trail courte distance. Déterminants physiologiques, spécificité de la sollicitation musculaire et stratégies d’optimisation."

Quand ? Le 26-11-2020,
de 15:00 à 18:00
Où ? Visioconférence
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

"Analyse de la performance en trail courte distance. Déterminants physiologiques, spécificité de la sollicitation musculaire et stratégies d’optimisation"

 

Jury

  • HAUTIER Christophe, Maître de Conférences, ULYON 1                           Rapporteur
  • NICOL Caroline, Maîtresse de Conférences, U Aix- Marseille                     Examinatrice
  • MILLET Guillaume, Professeur des Universités, U Saint-Etienne               Examinateur
  • PEYROT Nicolas, Professeur des Universités, U Le Mans                          Rapporteur
  • MORIN Jean-Benoît, Professeur des Universités, U Saint-Etienne            Directeur de thèse
  • VERCRUYSSEN Fabrice, Maître de Conférences – HDR, U Toulon           Co-directeur de thèse

Résumé

Ce projet de thèse se situe dans une perspective d’amélioration des connaissances scientifiques dans le domaine du trail court, une activité outdoor en plein essor. A l’intermédiaire entre les épreuves de course sur route “traditionnelles” et les épreuves d’ultra-trail, le trail courte distance a peu été abordé spécifiquement dans la littérature.

Le premier objectif était de caractériser les déterminants physiologiques de la performance lors des épreuves de trail courte distance chez une population de coureurs très entrainés, à partir d’une interface d’évaluations entre des protocoles en laboratoire et une épreuve officielle. L’identification de l’importance de l’endurance musculaire dans la performance a conduit au second objectif d’étudier l’impact aigu et retardé du port de textile de compression lors d’un trail courte distance ou lors d’un exercice excentrique intense (i.e. course en descente prolongée) sur les paramètres neuromusculaires et énergétiques. L'atténuation des vibrations des tissus mous induit par le port de textile de compression peut contribuer, au moins en partie, à la réduction du déficit d’activation volontaire mesuré immédiatement après l’épreuve de trail ou la course en descente et à l'amélioration de la fonction neuromusculaire en phase de récupération.

Nos résultats suggèrent que l'utilisation de textile à haute intensité de compression pendant l’effort exercerait un « effet protecteur mécanique », pouvant ainsi constituer une stratégie externe pour tolérer une charge d'entraînement élevée ou optimiser le processus de récupération dans les courses à plusieurs étapes.

Mots-clés

performance, course, endurance, économie de course, fatigue musculaire, textile de compression