Présentation par M. Sébastien Serlet du projet R.O.G.E.R

Logiciel de création d’environnements virtuels
Quand ? Le 29-01-2020,
de 10:00 à 12:00
Où ? MSHS - Sud Est, salle 005
S'adresser à
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Résumé :

De nombreuses études ont démontré que la réalité virtuelle est un outil efficace en neuropsychologie clinique tout comme dans la recherche en neurosciences (Camara Lopez, Cleeremans, Seron et Van der Linden, 2016; Jollivet, Fortier, Besnard, Le Gall & Allain 2018; Allain & Joubert 2019). Les outils de RV actuels permettent d’évaluer et d’améliorer le fonctionnement cognitif, mais très peu d'entre eux laissent la possibilité de personnaliser le matériel et la situation en fonction des besoins des patients.

En effet, beaucoup de ces outils offrent des situations pré-établies qui sont efficaces dans les laboratoires mais qui n'offrent aucun degré de liberté pour que les utilisateurs rendent les soins plus écologiques. Cipresso et al., 2014 ont montré les effets de la réalité virtuelle sur le système cognitif fonctions rééduquées. Ils préconisent l’utilisation de produits écologiques avec des situations facilitant le transfert des connaissances (apprentissage, techniques, utilisation des aides ...).

R.O.G.E.R (Observation réaliste dans le jeu et expériences dans Rehabilitation) est un logiciel de réalité virtuelle. Il a été développé par une compagnie de jeu vidéo, par des chercheurs et des neuropsychologues de l’ULB (Université Libre de bruxelles) et offre la possibilité de créer des échelles d’évaluation cognitives et des scénarios de jeu comme aide à la réadaptation cognitive.

Ce logiciel peut être utilisé dans des laboratoires de recherche ou des unités de réadaptation neurologiques. Il peut être utilisé par beaucoup de thérapeutes (neuropsychologues, kinesithérapeutes, orthophonistes, ergothérapeutes…) et différents profils en recherche (chercheurs, ingénieurs, développeurs…). Il sera également possible d'ajouter des mesures physiologiques pouvant être enregistrées et analysés lors de séances de rééducation (eye-tracker, activité cardiaque électrodermal…).