Dernières publications des Cahiers des Jeunes Chercheurs du LIRCES

Dernières publications des Cahiers des Jeunes Chercheurs du LIRCES

Retrouvez les derniers articles parus dans les Cahiers des Jeunes Chercheurs du LIRCES :


- FOLIO-PARAVEMAN Stéphanie, Docteure en Ethnomusicologie, LIRCES, Université Côte d'Azur, France. Publié le 11 avril 2020.

La facture évolutive du Tambour Malbar. Un essai d'organologie analytique

Résumé : Cet article se présente sous la forme d’un essai d’organologie analytique visant à mettre en perspective différentes techniques utilisées dans la fabrication d’un tambour réunionnais d’origine indienne, le tambour malbar. Observées à travers l’analyse de son organologie actuelle, les techniques de fabrication employées aujourd’hui par les facteurs de ce tambour révèlent une sorte d’agrégation de gestes techniques qui, en plus d’inscrire cet instrument au carrefour de plusieurs temporalités, traduit le processus de créolisation à l’œuvre dans la transmission du savoir relatif à sa fabrication au fil du temps. Afin de mieux appréhender la facture évolutive du tambour malbar, cet essai s’attachera à l’examiner sous l’angle des matériaux choisis pour le fabriquer d’une part, avant de s’intéresser aux changements sociaux qui ont contribué à le transformer dans l’espace et dans le temps d’autre part.

- GIBELIN Charlotte, Doctorante en Psychologie Clinique, Université Côte d'Azur, LIRCES, France. Publié le 23 mars 2020.

Ancrages psychanalytiques en recherche universitaire : enracinement conceptuel, transmission et décentrement

Résumé : Depuis Freud, la psychanalyse puise ses racines dans l’interdisciplinarité (anthropologie, art, littérature, philosophie…). Ce faisant, sa capacité heuristique s’est affirmée dans la référence constante à une extériorité, tout comme la psychanalyse a pu influencer elle-même des champs épistémiques variés. Notre propos visera ici à réaffirmer – ou plus exactement revisiter – quelques principes élémentaires à cette méthodologie de recherche si caractéristique, à partir des catégories que nous emprunterons d’enracinement conceptuel, de transmission et de décentrement. Ainsi, notre travail de recherche doctoral a pour objet  d'étude l’enracinement et le déracinement, dans une conceptualisation théorico-clinique du sujet du langage et du lien social.

- THIOUNE Mouhamadou, Doctorant en Littérature espagnole, Université Côte d’Azur, LIRCES, France. Publié le 06 février 2020. 

Le règne de Charles Quint au XVIème : entre puissance et déséquilibre

Résumé : L’objet de notre étude consiste à montrer le rayonnement culturel de l’Espagne au XVIème siècle. Ce rayonnement passe tout d’abord par le travail des Rois Catholiques dans ce processus d’expansion culturel depuis le XVème siècle et présente un impact positif dans le siècle suivant. Ainsi donc, nous identifierons les différents éléments ayant œuvré à la puissance espagnole au XVIème tout en présentant les « zones d’ombres » qui ont aussi participé à l’instabilité du royaume espagnol.