Offre de thèse 2016 en ostéoimmunologie

Nous recherchons un(e) étudiant(e) motivé(e) pour une thèse de 3 ans dans l'équipe 3 avec possibilité de financement CIFRE. Début de la thèse entre Septembre et Décembre 2016. Date limite pour postuler = 30 Mai 2016.
Origine et rôle des ostéoclastes inflammatoires, nouvelles cibles thérapeutiques dans les maladies inflammatoires chroniques
Résumé

Les maladies inflammatoires chroniques telles que l’arthrite rhumatoïde ou la maladie de Crohn associent une dérégulation de la réponse immunitaire et une destruction osseuse sévère. Les ostéoclastes (OCLs) responsables de cette destruction osseuse sont des cellules de la même famille que les cellules dendritiques et les monocytes dont ils sont issus. Nos résultats récents montrent que les OCLs ne se limitent pas à cette fonction de résorption osseuse, mais qu'ils ont aussi une fonction immuno-modulatrice. En effet, en fonction de leur origine et de leur environnement, les OCLs sont capables d'induire des réponses immuosuppressives / tolérogéniques ou inflammatoires.
Cette fonction immune des OCLs est tout à fait nouvelle et inexplorée, et fait des OCLs inflammatoires (i-OCLs) des cibles thérapeutiques de choix dans les maladies rhumatoïdes. Mais ces i-OCLs, leurs précurseurs et leurs mécanismes d’action sont encore mal caractérisés. Le but de ce projet est donc de déterminer les origines, et de définir des marqueurs des i-OCLs  afin de développer des approches thérapeutiques ciblées pour limiter la destruction osseuse et l’inflammation.
Le projet combinera des approches dans des modèles animaux de ces pathologies (maladie de Crohn, arthrite) et des études chez les patients. Des études "omiques" nous permettront d’identifier des marqueurs spécifiques des OCLs tolérogéniques et inflammatoires (certains sont déjà en cours d’analyse). Grâce à ces marqueurs, nous déterminerons l’origine de ces OCLs en condition normale et pathologique, leur localisation dans la moelle osseuse et leurs effets sur l’inflammation systémique. Enfin, nous évaluerons l’effet d’inhibiteurs spécifiques de ces OCLs comme approche pour limiter à la fois la perte osseuse et l’inflammation dans nos modèles.
Cette étude représentera la première analyse détaillée de l’origine et de la fonction des OCLs inflammatoires et fournira des outils essentiels à la compréhension des mécanismes et au traitement de la destruction osseuse inflammatoire.


Mots clés:

Ostéoimmunologie, moelle osseuse, cellules monocytaires, lymphocytes T, inflammation

 

Profil souhaité pour le candidat

Etudiant très motivé, désireux de s’investir pleinement dans son projet et possédant d’excellentes compétences en biologie cellulaire et en immunologie et de très bonnes capacités de communication. Une expérience en expérimentation animale sera un plus. Le candidat retenu devra faire preuve de rigueur et d’autonomie.

 

Financement:

Possibilité de financement ministériel ou de bourse CIFRE. Le dossier être doit déposé fin Juin. Les candidats intéressés devront impérativement prendre contact avec le plus tôt possible et au plus tard le 30 Mai 2016