ANDRIEU Sarah

Responsabilités

chercheur (MCF)
Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature et des arts vivants (CTEL)
Université Nice Sophia Antipolis (UNS)

Distinctions

Biographie

 Maître de conférences

18ème section

Thèmes de recherche 

Valeurs et dynamiques de la création chorégraphique ouest-africaine

Danse et récit de soi

Circulation et transmission des savoirs chorégraphiques (Afrique-Europe)

Genre et construction de carrière

 

Publications 

Ouvrage

ANDRIEU Sarah et OLIVIER Emmanuelle (eds), 2017, Création artistique et imaginaires de la globalisation, Paris, Hermann

 

Articles dans des revues à comité de lecture

« The evolution of professional contemporary dance in Burkina Faso »,  Critical African Studies, co-écrit avec Nadine Sieveking (à paraître)

« Les valeurs de la création chorégraphique ouest-africaine », Volume ! La revue des musiques populaires, vol. 10-1, 2014, p. 89-112.

URL : http://volume.revues.org/4042

« Artistes en mouvement. Style de vie de chorégraphes burkinabè », Cahiers d’Ethnomusicologie, vol 25, 2012, p. 55-74. 25, 2012, p. 55-74

URL : http://ethnomusicologie.revues.org/1881   

« Le métier d’entrepreneur culturel au Burkina Faso. Itinéraire et conditions de la réussite d’un professionnel du spectacle vivant », Bulletin de l’APAD n°37-38, 2009, p. 55-69

URL : http://apad.revues.org/3996

« La mise en spectacle de l’identité nationale. Une analyse des politiques culturelles au Burkina Faso », Journal des anthropologues, Hors série « Identités nationales d’État », 2007, p. 89-104.

URL :  http://jda.revues.org/2977

 

Chapitres d’ouvrages collectifs

 « “Faire de la danse à la fois un art et un métier”. Création chorégraphique et dynamiques de professionnalisation au Burkina Faso », in Federica Fratagnoli et Mahalia Lassibile,Danser contemporain. Circulations et politiques de création ( à paraitre)

« La rue comme espace de re-territorialisation d’une pratique chorégraphique globalisée. Quand la danse contemporaine burkinabè revient « au pays » » in Betty Lefebre, Magali Sizorne (dir.), La rue comme espace chorégraphique : réceptions, participations, mutations, Presse universitaire de Rouen ( à paraître)

 « Les temps composés des danses ouest-africaines » in Bianca Maurmayr et Alessandra Sini, Les temps de la danse, l’Harmattan-Thyrse. Co-écrit avec Sarah Briant ( à paraître)

« Créer en solo. Individualisation des carrières et multiplication des écritures chorégraphiques de soi au Burkina Faso » In Andrieu Sarah et Olivier Emmanuelle (ed.), Création artistique et imaginaires de la globalisation, Paris, Hermann, 2017,  p. 303-328  

« Les imaginaires de la globalisation au prisme du champ artistique », in Andrieu Sarah and Olivier Emmanuelle (ed.), Création artistique et imaginaires de la globalisation, Paris, Hermann,2017,  p. 5-43 (co-écrit avec Emmanuelle Olivier)

« Entre connaissances chorégraphiques et reconnaissance professionnelle. Les danseurs burkinabè en quête de savoirs reconnus à l’échelle locale et internationale », in P. Maîzi (éd.), Savoirs et mondialisation en Afrique, Paris, Karthala, 2015, p. 123-144.

« “Quand danser, c’est parler de soi pour évoquer toutes les autres”. Récits chorégraphiques de soi féminins au Burkina Faso » in I.Luciani (dir.), Récit de soi, présence au monde. Jugement et engagement. Europe Afrique XVIe-XXIe siècles, Aix-en-Provence, PUP, 2014, p. 159-179.                                                                                                                          

« Une forme globalisée, des enjeux localisés.  Les festivals culturels régionaux au Burkina Faso », in A. Fléchet et al. (dir.), Une histoire des festivals (XXe-XXIe siècle), Paris, Publications de la Sorbonne, 2013, p. 123-138.

« Captures de flux esthétiques et imagination d’une danse intime. Itinéraire d’un jeune chorégraphe burkinabè » in E.Olivier (éd.), Musiques au monde. La tradition au prisme de la création, Paris, Éditions Delatour, 2012, p. 29-46.  

« Circulation de savoir-danser et création de danses nouvelles au Burkina Faso » in D. Nativel et D. Gary-Tounkara (éds.), La Fabrique des savoirs en Afrique subsaharienne : acteurs, lieux et usages dans la longue durée, Paris, Karthala, 2012, p. 177-200.

 

 Articles dans des revues sans comité de lecture 

« Un festival engagé. “Rendez vous chez nous. Les villages d’Afrique accueillent les arts de la rue” », Fiestacultura, N°56, 2013, (5 p.)

URL : http://www.fiestacultura.com/fc56.html

« “Faire bouger les choses !”Engagement féminin et dynamiques sociales de la danse contemporaine en Afrique », Africultures. La revue des cultures africaines, 2012, (co-écrit avec N. Sieveking-Université de Leipzig)

URL : http://www.africultures.com/php/?nav=article&no=11290

 

Projets de recherche 

 

Co-porteur avec Christian Rinaudo (URMIS)  du projet Découvertes et appropriations créatives des altérités culturelles (DACA) au sein de l’Axe 3 de la MSHS "Mondialisations, circulations, altérité" (2014-…)

Membre du projet Récit de soi. Méditerranée-Afrique. Individus, communautés, interculturalités, XVIe-XXIe siècle, Programme transversal (TELEMME / IREMAM / CEMAf) de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH). Thème : Récits de soi de chorégraphes burkinabè (2011-2014).

Membre du projet de recherche ANR GLOBAMUS- Création musicale, circulation et marché d’identités en contexte global, coordonné par Emmanuelle Olivier (CRAL-EHESS), programme ANR « La création. Acteurs, objets, Contextes », Thème : Danse solo et processus de subjectivation au Burkina Faso (2008-2012).

Membre du projet de recherche ANR SYSAV- Systèmes de savoirs et d’apprentissage en Afrique coordonné par Bruno Martinelli (CEMAf), programme ANR « Apprentissages, connaissances, sociétés », Thème : Circulation des savoirs chorégraphiques entre l’Europe et l’Afrique (2007-2011).

 

Recherche et activités
Domaines de recherche
Arts du spectacle: Danse
Autres activités

Chercheuse associée à l'Institut des mondes africains IMAF (UMR 8171)

http://imaf.cnrs.fr/spip.php?article106