SALVAN-RENUCCI Françoise

Responsabilités

chercheur (MCF // HDR)
Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature et des arts vivants (CTEL)
Université Nice Sophia Antipolis (UNS)

Distinctions

Biographie

1/ Le projet 

Mon activité de recherche se concentre en totalité sur le projet d’ensemble intitulé « inventaires dans [un] pandémonium » et « labyrinthe aux couleurs d’arc-en-ciel » : essai d’analyse du discours poétique et musical des chansons de H.F. Thiéfaine.

Le site https://www.fsalvanrenucci-projet-thiefaine.com présente en détail le projet, ses réalisations et les échos médias qu'il rencontre.

La chaîne YouTube https://www.youtube.com/c/FrançoiseSalvanRenucci réunit les conférences proposées depuis 2015.

Ce projet de longue durée débuté en 2012 est exclusivement consacré à l’herméneutique de l’œuvre de Hubert Félix Thiéfaine (17 albums studio et 10 live parus de 1978 à 2016 et regroupant plus de 200 chansons), au service de laquelle j’ai choisi de mettre la totalité de mes compétences de chercheur afin de contribuer dans la mesure de mes capacités à en faire reconnaître la dimension exceptionnelle, trop souvent occultée par son appartenance au domaine de la chanson. Ce projet m’occupera pour toute la suite de ma carrière et est décliné sous des formes complémentaires : contributions à des revues, colloques, conférences, livres regroupés sous le titre générique du projet dans une série publiée à partir de début 2018.


La publication des travaux sous forme de série de volumes constitue une condition essentielle permettant de faire ressortir tant la cohérence que le caractère global de l’approche tentée. Le titre générique du projet ainsi que les intitulés de l’ensemble des réalisations sont empruntés de façon systématique aux textes de l’auteur, apportant d’entrée une validation directe et à la visibilité immédiate à l’angle d’attaque retenu par l’éclairage exégétique. La rédaction des différents volumes est menée simultanément et en parallèle, les priorités de réalisation étant fonction de l’actualité de l’auteur ainsi que de celle des activités du CTEL (Université Côte d'Azur, Nice Sophia Antipolis) ou des différentes universités ou institutions organisatrices de colloques.

 

La démarche herméneutique vise à présenter une lecture « intégrale » du corpus des chansons ainsi qu’à faire ressortir l'authenticité, la densité et la richesse du discours poétique de l’auteur à travers l’analyse de son fonctionnement et notamment du caractère totalement organisé de l'écriture thiéfainienne, tel qu'il se révèle lors de la description phénoménologique précise de ses modalités d'agencement. L’exhaustivité visée par l’approche exégétique et la dimension des champs de référence à prendre en compte ont dicté dès l’abord les dimensions spécifiques de l’entreprise, dont une des principales finalités consiste à retracer l’ancrage du projet artistique de Thiéfaine dans l’ensemble de la tradition culturelle occidentale (Europe et Amérique) de l’Antiquité à l’époque actuelle. L’analyse explore ainsi les modèles poétiques, philosophiques et anthropologiques dont la déclinaison ou la mutation sous forme paradoxale et éclatée – elle-même sous-tendue par une dynamique d’oxymorisation radicale– est au centre de la démarche créatrice de l’auteur. La déclinaison des composantes du réseau intertextuel voit se rencontrer les références littéraires proprement dites, le questionnement philosophique (Aristote, Platon, Sénèque, Nietzsche, Heidegger, Camus) mais aussi scientifique (principes de la physique quantique), la dimension mythologique, l’approche relevant de la psychanalyse et surtout de la psychologie analytique de C. G. Jung, l’élément pictural ou cinématographique, l’aspect musical et dramaturgique. Il est essentiel d’aborder les textes en langue étrangère (grec, latin, allemand, anglais, russe, espagnol, italien) dans l’original et non dans la seule traduction française, l’auteur travaillant soit à partir de la langue d’origine soit à partir d’éditions bilingues. L’approche inclut également l’aspect proprement musical ainsi que la problématique de la réalisation scénique (dramaturgie des concerts, variantes live) : ces angles d’attaque apportent un complément essentiel à l’approche littéraire dans le cadre de l’étude d’une production relevant par définition autant de la musique que de la poésie, tandis que l’esthétique des peintres et des réalisateurs trouve dans les textes des chansons un reflet explicitement revendiqué par Thiéfaine. Ainsi qu’il est d’usage dans les approches exégétiques relevant de l’analyse du discours, l’ensemble des aspects abordés fait l’objet d’un éclairage supplémentaire à partir des écrits ou des déclarations de l’auteur revenant sur les différents aspects de la production : l’abondance du matériau disponible (articles de presse, interviews, enregistrements radio ou TV) permet de s’assurer de la plausibilité d’une hypothèse relative à la démarche esthétique ou au détail d’une référence.

 

L’analyse de l’intertextualité – aussi détaillée qu’elle doive nécessairement être concernant une œuvre combinant une telle multiplicité de références–ne constitue pas une fin en soi mais s’inscrit dans le champ de l’analyse phénoménologique du discours et de sa dynamique qui constitue la visée essentielle de la démarche herméneutique. La réflexion menée sur le corpus des chansons s’attache à retracer les modalités de réinterprétation-réaccentuation des éléments extérieurs qui président à l’élaboration de l’écriture « kaléidoscopique et plurielle » (Kristeva) caractéristique de Thiéfaine, une attention particulière étant à accorder aux diverses formes revêtues par le mécanisme récurrent de l’entrelacement des références (inversion, négation, mise en parallèle ou en tension réciproque, superposition, recomposition, réécriture, réappropriation, recréation etc.). Un aspect complémentaire de l’entreprise est constitué par l’examen de la structure interne des différents albums et celle du réseau complexe de correspondances mis en place tant à l’intérieur d’un album donné qu’entre différents albums formant des diptyques ou des triptyques, tandis que la description de la langue poétique extrêmement structurée mise au point par l’auteur permet d’identifier avec précision « la trame de son paysage intime » (Henry Miller). Le halo associatif particulièrement développé qui vient nimber la séquence poétique du seul fait de l’importance de la dimension intertextuelle voit sa complexité encore accrue par la polysémie de principe qui régit l’expression thiéfainienne et maintient ainsi une oscillation permanente entre les strates antagonistes du discours réunies dans la simultanéité de la formulation énigmatique, la contamination des plans de l’évocation et le maintien de la cohérence intrinsèque de chacun d’eux se répondant dans un balancement paradoxal. La tension entre le discours explicite et les niveaux sous-jacents du processus énonciatif qui fonde le caractère multivoque de l’expression poétique trouve sa principale origine dans le plurilinguisme latent ou affirmé de l’écriture de l’auteur, la perception du sensus etymologicus constituant la condition nécessaire à la pleine appréhension des implications connotatives. En tant que principal vecteur de la dynamique du discours, le principe d'oxymorisation est complété au plan des « mathématiques souterraines » de l'organisation du discours par la création d’un système de marqueurs linguistiques exprimant tour à tour la dévalorisation, la rupture ou la répétition, tandis que le recours récurrent aux procédés de dédoublement ou de duplication (cut-up, permutation, jeux de miroir) s’allie avec la sollicitation répétée des techniques relevant de l’« acrobatie verbale » (anaphore, allitération, métaphore, synesthésie, tension entre modèle prosodique et déclamation musicale) pour créer une signature littéraire d’une authenticité et d’une force évidentes, dont l’originalité et la complexité délibérément composite (le renvoi à la « boîte de Joseph Cornell » dans la chanson Psychopompes, métempsychose et sportswear ayant ici valeur d’indicateur poétologique) se répondent dans un balancement paradoxal.

 

Concernant la traduction de ces présupposés exégétiques dans la réalité du travail d’écriture, il faut signaler que la prise en compte du mécanisme d’entrelacement des références décelable dans pratiquement chacune des séquences du discours thiéfainien est atteinte d’une double manière : par le seul signalement en notes des parallèles supplémentaires (voire leur traitement en raccourci ou de manière allusive) dans le volume même dont l’accentuation thématique principale présente une autre direction, puis par le traitement exhaustif de ces parallèles dans les volumes qui leur sont spécialement consacrés et dans lesquels la référence principale de l’ouvrage précédent joue alors le rôle de repère complémentaire destiné à rester en retrait du fait de la redéfinition du champ de l’exploration. Le puzzle ou le « labyrinthe » constitué par la série est ainsi destiné à offrir un reflet de celui constitué par la création de l’auteur, la présentation d’une lecture de l’œuvre de Thiéfaine pensée dans les catégories mêmes de son élaboration comptant là aussi au nombre des priorités de la démarche herméneutique.

 

Le choix de la technique allait ici de soi dans la mesure où la saisie phénoménologique des constituants du discours garantit l’objectivité de la démarche et la possibilité de faire figurer les résultats de celle- ci aux côtés du corpus thiéfainien de la même manière que les volumes d’un commentateur complètent l’œuvre d’un auteur médiéval. L'aboutissement ultime de l’entreprise herméneutique sera constitué par une édition critique, qui sera conçue sur le modèle de l’édition des œuvres de Villon réalisée pour la collection « Lettres gothiques » par M. le Professeur Claude Thiry.
Dans le but de mettre en lumière le caractère objectif et phénoménologique de ma démarche d’analyse du discours en tant qu’outil permettant d’accéder à la pleine appréhension de la polysémie cryptique des chansons, j’ai proposé dès le printemps 2015 un cycle de conférences en marge des concerts du VIXI Tour chacune des interventions ayant pour but d’éclairer une accentuation spécifique du discours poétique de l’auteur. Sans déroger en aucune façon aux exigences du discours scientifique, ces communications également ouvertes à un public extra- universitaire visent à conférer une évidence indiscutable à la discussion de l’œuvre de M. Thiéfaine au niveau qui lui revient de plein droit, au même titre qu’à ses modèles Baudelaire ou Rimbaud. La pérennisation des conférences au-delà de la tournée a été décidée à l’automne 2016, dans le but d’offrir un accompagnement permanent et immédiatement accessible aux volumes de la série.

2/ Les travaux

 

 

a) Série « inventaires dans un pandémonium » et « labyrinthe aux couleurs d’arc-en-ciel » (10 à 15 volumes prévus)

 

volume 1 à paraître à l'automne 2019

 

b) Articles, colloques, contributions à des volumes collectifs

 

« H.F. Thiéfaine à Patrimonio 1 », article paru dans media.corsica, 

« H.F. Thiéfaine à Patrimonio 2 », article paru dans media.corsica, 

« “quand le beau macadam nous traitait de salauds” : la thématique de la mauvaise réputation dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine », Actualité Verlaine 2019, Metz, 2019

« “comme dans un film américain” : les références cinématographiques dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine », contribution au colloque Cinéma opérateur poétique (CTEL, Université Nice Sophia Antipolis, 2020), Paris, L’Harmattan, collection « Thyrse »

« “pour les rendre plus prophétiques” : la résonance du discours prophétique de Jean Giono dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine », contribution au colloque Jean Giono, Metz, Université de Lorraine, 21-22 novembre 2019

 « “puis traverse le désert jusqu’à la thébaïde” » : réappropriation biblico-théologique et dynamique de la spiritualité dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, colloque Théologie et Littérature, Académie Catholique du Val de Seine, Evry, 5-7 juillet 2019

 « “je me sens coupable” : la thématique de la mauvaise réputation dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine », Actualité Verlaine 2019, Metz, 2019

 « “en remontant le fleuve vers cette éternité ” : présence de Paul Celan dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, LOXIAS 64, De seuil en seuil, Paul Celan dans les langues et les arts.

  « “un sentiment mélancolique de paradis perdu” : présence de Pierre Jean Jouve dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine », contribution au colloque Pierre Jean Jouve : l’atelier de l’écrivain, Université d’Arras, 21-22 mars 2019

 « “& je vois devant moi / le diable en personne” : la recréation de la constellation du Mefistofele dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine », contribution au colloque du centenaire d’Arrigo Boito, Nice, LIRCES / CTEL, 30 novembre 2018

 « Autour de Hubert Félix Thiéfaine » (éditorial), http://revel.unice.fr/loxias/index.html?id=8976

 « quand humpty dumpty jongle avec nos mots sans noms » : prolégomènes à l'analyse du discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, article paru dans LOXIAS 61, 

 « quand la fée aux yeux de lézard / me plonge dans ses brouillards nacrés » : l'évocation de l'absinthe dans le discours poétique d'une chanson de H.F. Thiéfaine, Actualité Verlaine, 2018, pp. 44-48

 « à chercher le pérou sur ma radio-inca » : le quotidien d'une « thiéfainologue », Maena Mag n°4, mai 2018, pp. 44-48, à lire sur le site de la revueen suivant le lien https://madmagz.com/fr/magazine/1354018#/page/45

« tout de suite, les mots de Léo m'ont embarqué » : présence de Léo Ferré dans le parcours de H.F. Thiéfaine et dans le discours poétique de ses chansons, contribution au volume collectif Léo Ferré, Joël July / Pascal Pistone (éd.), Aix-en-Provence, PUP, 2018

 « stratégie de l'inespoir » : présence et actualité de Verlaine dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, Revue L'Actualité Verlaine, juin 2017, p. 28-30

« est-ce ta première fin de millénaire? » : « fin de partie » et « fin programmée » dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, article paru dans LOXIAS 61, juin 2018,   

« nous étions les danseurs d'un monde à l'agonie » : la danse comme métaphore de l'existence dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, actes du colloque de l'Université de Nice Sophia Antipolis (12-14 octobre 2017), L'Harmattan, Paris, 2018, collection "Thyrse"

« roots & déroutes plus croisement » : présence de Nicolas Bouvier dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, à paraître dans ka revue en ligne LOXIAS Concours 2018, 

« en remontant le fleuve » : autour de la réécriture de Au coeur des ténèbres dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, revue le ligne LOXIAS Concours 2018, 

« je te salue seigneur » : le modèle de l'entretien dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, contribution à la journée d'étude La poésie comme entretien, Université Nice Sophia Antipolis, 6-8 novembre 2017, à paraître dans le volume d'actes de la journée, L'Harmattan, Paris, « Thyrse »

– « nations mornes & fangeuses, esclaves anachroniques » : anachronismes et téléscopages temporels dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, contribution au volume collectif Anachronismes créateurs, actes de la journée d'étude des 8-9 juin 2017, contributions réunies par Alain Montandon, Presses de l'Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2017

« moi je pars pour dublin sur un nuiteux cargo » : le dialogue avec James Joyce dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, contribution au congrès de la SOFEIR, Caen, mars 2017

« & le temps des visites au corbeau d’allan poe » : la relecture d’Edgar Poe dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, à paraître en 2017 dans les actes du colloque Edgar Poe, Paris, L’Harmattan, collection « Thyrse » 

« au hasard de ma route entre deux quais de gare » : regard sur le parallèle entre Jacques le Fataliste et le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, à paraître en 2017 dans les Mélanges Jacques le Fataliste, études réunies par Jacques Domenech, Paris, L’Harmattan, 2017, collection « Thyrse », n° 11

« dans le tumultueux chaos des particules » : l’empreinte du De rerum natura dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, Lectures de Lucrèce, études réunies par Sylvie Ballestra-Puech, Genève, 2017, Droz 

« tel un disciple de Jésus / je boirai le sang de ta plaie » : érotisme et blasphème dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, Babel transgressée, Paris, L’Harmattan, 2017, collection « Thyrse », n° 10

« la peste a rendez-vous avec le carnaval » : l’accentuation carnavalesque comme véhicule de la dynamique d’inversion et de dérision dans l’œuvre de Hubert Félix Thiéfaine, Babel aimée ou la choralité d’une performance à l’autre, du théâtre au carnaval, Paris, L’Harmattan, 2015, collection « Thyrse »

« adieu gary cooper adieu che guevara » : quelques exemples de la référence à Romain Gary dans l’œuvre de Hubert-Félix Thiéfaine, LOXIAS n° 44, Romain Gary – La littérature au pluriel, http://revel.unice.fr/loxias/index.html?id=7743

 

c) Cycle de conférences sur le discours poétique de H.F. Thiéfaine  

 

Lausanne, 13 avril 2019, débat au Théâtre Kléber-Merleau, Poésie et chanson, table ronde dans le cadre du Printemps de la poésie

Lausanne, 12 avril 2019, théâtre 2.21., conférence autour du discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, intervention en bord de scène après la représentation du spectacle J’arriverai par l’ascenseur de 22h43 : chronique d’un fan de Thiéfaine

Arras, 23 mars 2019, médiathèque Saint-Vaast, « avec le bruit du temps qui frappe à la pénombre » : temps et mélancolie dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine

Lille, 6 décembre 2018, BU SHS, « moi je vous dis bravo et vive la mort ! » : figures de la mort dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine

Ramonville Saint-Agne (près de Toulouse), 15 novembre 2018, « je me revois, rêveur errant » : figures de l’errance dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine

Lyon, 13 novembre 2018, « je croise des soleils aux ardeurs érotiques » : figures de l’Éros dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine

Metz, 7 novembre 2018, Maison Verlaine, « des ténèbres où t’attendent quelques maillons maudits » : la figure du maudit dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine

Dijon, 6 novembre 2018, Université de Bourgogne, « le jeu de la folie est un sport de l’extrême" : la déclinaison de « l’éloge de la folie » dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine

Roanne, 26 octobre 2018, Librairie Plénitude, « je connais tous les dieux du ciel et de l’enfer » : ésotérisme et spiritualité dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine

Dijon, 25 octobre 2018, Université de Bourgogne, « chanteur de rock » et « poète illusoire » : le projet artistique de H.F. Thiéfaine et sa traduction dans le discours poétique et musical de ses chansons

Rennes, 8 octobre 2018, Université Rennes 2, « les bretons ont des chapeaux ronds » : présence de la tradition celtique dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine

Yverdon-les-Bains (Suisse), 13 janvier 2018 "j'arriverai par l'ascenseur de 22h43": introduction au discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine, en prélude à la représentation du spectacle de Philippe Soltermann

Belfort, début juillet 2017, en marge du concert symphonique de l’auteur avec l’Orchestre Victor Hugo : « dans une alchimie romantique » : l’empreinte du romantisme européen dans le discours poétique et musical des chansons de Hubert-Félix Thiéfaine

Aix-Marseille, 9 février 2017, Aix-Marseille Université (site Saint-Charles, grand amphi)

« en nous faisant chanter le cantique des quantiques » : « tachyons », « quarks », « qasars » et « incertitudes » dans le discours poétique des chansons de Hubert-Félix Thiéfaine

Bruxelles, 21 janvier 2017, Point Culture

« fatigué d’un été qui le rongeait sans fin » : « roses de l’été » et « années sans été » dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine

Le Puy-en-Velay, 15 novembre 2016, foyer du théâtre, à l’invitation de M. Emmanuel Boyer, directeur du Théâtre du Puy-en-Velay

« tissés dans la dentelle du puy sans fond où je m’enfonçais » : « beauté vierge » et « voyage initiatique » dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine

Tilloloy, 24 juin 2016, salle des fêtes, à l’invitation de M. le Maire

« te plantant sur un look rétro » : « retour en arrière » et démarche « à rebours » dans le discours poétique des chansons de Hubert-Félix Thiéfaine

Lyon, 29 mars 2016, 18h, Université Lyon 2, grand amphi, à l’invitation de M. le Professeur Jean Deschamp et du service culturel

« je sais que désormais vivre est un calembour » : les processus relevant de l’ « acrobatie verbale » dans le discours poétique des chansons de Hubert-Félix Thiéfaine

Angers, 29 février 2016, 17h, Université d’Angers, à l’invitation du CERIEC (Mme le Professeur Élisabeht Pinto-Mathieu)

« ne vous retournez pas la facture est salée » : la relecture des textes sacrés (Bible, Coran) dans le discours poétique des chansons de Hubert-Félix Thiéfaine

Maubeuge, 27 février 2016, 15 h, Médiathèque

« vers ce vieux nord toujours frileux » : l’accentuation « septentrionale » dans le discours poétique des chansons de Hubert-Félix Thiéfaine

Valenciennes, 2 février 2016, 18 h, Université de Valenciennes, à l’invitation de M. le Doyen Stéphane Hirschi, FLLASH

« fier de ton déshonneur de poète estropié » : le statut et le positionnement de l’artiste dans le discours poétique des chansons de Hubert-Félix Thiéfaine (avec un regard sur le parallèle avec Mallarmé)

Dijon, 17 novembre 2015, 13 h, Université de Bourgogne, à l’invitation du CPTC (Mme le Professeur Sylvie Laigneau-Fontaine), à destination des étudiants de lettres classiques (intervention ouverte au grand public dans la limite des places disponibles)

« je revisite l’enfer de Dante et de Virgile » : le dialogue avec l’Antiquité classique dans l’œuvre de Hubert-Félix Thiéfaine

Dijon, 16 novembre 2015, 18 heures, Université de Bourgogne, à l’invitation du CPTC (Mme le Professeur Sylvie Laigneau-Fontaine)

« je suis l’évêque étrusque, un lycanthrope errant » : le « je » et ses masques dans le projet poétique de Hubert-Félix Thiéfaine

Grenoble, 4 novembre 2015, 20 h, Maison de la Poésie Rhône-Alpes à Saint-Martin d’Hères

« dans la complexité sinistre de nos songes » : onirisme et inconscient dans le discours poétique des chansons de Hubert-Félix Thiéfaine

Paris, 15 octobre 2015, 19 h, Université Paris-Sorbonne, amphi Descartes, à l’invitation du service culturel

« & joue pour les voyous virés de la Sorbonne » : tradition et subversion dans le discours poétique des chansons de Hubert-Félix Thiéfaine

Rennes, 8 octobre 2015, 14 h, Université Rennes II, à l’invitation du CELLAM (Mme le Professeur Christine Ferlampin-Acher)

« je cherche un nouveau nom pour ma métamorphose » : la dynamique de transformation et ses modalités de réalisation dans le discours des chansons de Hubert-Félix Thiéfaine

Namur, 28 août 2015, 17 h, Point Culture, en marge du concert de l’auteur à la Fête des Solidarités

« frères humains, dans nos quartiers / ça manque un peu d’humanité » : l’écriture de la solidarité dans les chansons de Hubert-Félix Thiéfaine et notamment dans celles de l’album Stratégie de l’inespoir (2014)

Néoules, 16 juillet 2015, 16 h, Salle Polyvalente, à l’invitation de M. le Maire

« t’inventes un labyrinthe aux couleurs d’arc-en-ciel » : essai de « cartographie » du discours poétique des chansons de Hubert-Félix Thiéfaine et notamment de celles de l’album Stratégie de l’inespoir (2014)

Bruxelles, 21 avril 2015, 16 h, Point Culture

« trafiquant de réminiscences » : autour du projet poétique de Hubert-Félix Thiéfaine. Regard sur l’écriture des chansons et notamment de celles de l’album Stratégie de l’inespoir (2014)

 

d) Conférences autres que celles du cycle

 

« übermensch ou underdog ? » : la référence à Friedrich Nietzsche dans l’œuvre de H.F. Thiéfaine, conférence au CTEL, 15 octobre 2014, à paraître dans LOXIAS/Colloques

« j’imaginerai sisyphe gonflé aux anabos » : la référence à Albert Camus dans l’œuvre de H.F. Thiéfaine, conférence au CTEL, 23 avril 2014, à paraître dans LOXIAS/Colloques

 

 

 

Recherche et activités
Domaines de recherche
LITTERATURE COMPAREE Analyse du discours poétique et musical des chansons de H.F. Thiéfaine, projet "inventaires dans [un] pandémonium" et "labyrinthe aux couleurs d'arc-en-ciel"